• Mode
  • Mode de Stars

Dolce & Gabbana risquent 2 ans et demi de prison

Article par Anaïs Seyo Orsini , le 31/05/2013 à 11h18 , modifié le 06/08/2013 à 17h33 0 commentaire

En procès avec le tribunal milanais pour évasion fiscale, les créateurs fondateur de l'empire Dolce & Gabbana pourrait se voir offrir un séjour tous frais payés en prison.

Elle est bien l'époque des années 90's où les créateurs de mode étaient considérés comme des dieux vivants et où ils étaient intouchables. Rattrapés par leur passé ou épinglés pour leurs dérapages et leur comportement parfois borderline, plus rien n'est épargné aux acteurs de la planète fashion. Dernier exemple en date : John Galliano qui n'en finit pas de payer les insultes antisémites qu'il a proféré en public en 2010 puisque non seulement il a été interdit de participation à l'Eurovision mais en plus il a récemment été représenté en schtroumpf portant un T-shirt avec le drapeau israélien et faisant un doigt d'honneur. Bravo, l'image de marque !
 
Le nouveau scandale en date se passe de l'autre côté des Alpes et concerne les anciens amants terribles Domenico Dolce et Stefano Gabbana, fondateurs de la marque Dolce et Gabbnna. En effet, ils sont soupçonnés d'avoir dissimulé leurs revenus au fisc italien après la vente de leur empire au groupe Gado. Un manque à gagner de 840 millions d'euros que la justice milanaise n'a pas vraiment apprécié. En effet, le parquet (l'accusation) a requis 2 ans et demi de prison ferme ainsi que la ma modique somme de  343 millions d'euros d'amende dans son réquisitoire.
 
Evidemment, nous vous tiendrons informés  de l'issue de ce procès.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience