• Mode
  • Mode de Stars

Asma el Assad, la femme de dictateur qui aimait Louboutin

Article par , le 27/03/2012 à 15h13 , modifié le 27/03/2012 à 18h46 0 commentaire

Pendant que le peuple syrien se fait massacrer par les soldats, l'épouse de Bachar el Assad est occupée à faire du shopping et à choisir ses prochaines Louboutin, rapporte le Guardian.

Créateur de souliers chouchou des stars, des fétichistes de beaux souliers et des danseuses du Crazy Horse, Christian Louboutin draine une clientèle éclectique et select, au rang desquelles des actrices, des jet-setteuses, mais aussi des femmes de chefs d'Etat, comme Asma el Aznar, première dame syrienne et épouse du dictateur Bachar El Assad.
Asma el Assad en piedsPortée aux nues pendant des années, considérée comme une femme moderne et ouverte sur le monde (elle parle arabe et anglais), un trait d'union entre l'Orient et l'Occident au même titre que Rania de Jordanie, Alsma el Assad est aujourd'hui comparée à Marie-Antoinette, insouciante et surtout indifférente à la situation dramatique du pays et de son peuple.
A l'origine du scandale, des mails échangés entre la première dame et des amies, messages dans lesquelles Asma el Assad évoque ses séances shopping chez Harrod's : colliers de diamants, escarpins Louboutin dépassant les 1000 euros...

Celle que la presse internationale qualifiait de "rose du désert" de Jackie O du Moyen-Orient se révèle sous les traits d'une femme de dictateur sans scrupule trop occupée à choisir ses Louboutin pour écouter la vindicte de Damas et de la communauté internationale.

Pour celles qui se demanderaient à quoi ressemble le shopping de la première dame chez Louboutin, voici le soulier en question : Escarpins Kryptonite, 1060 euros
Chaussures Louboutin Kryptonite 1060 euros

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience