Marques et créateurs investissent de plus en plus l'univers musical

Article par Relaxnews , le 24/04/2008 à 00h00 , modifié le 12/11/2008 à 15h18 0 commentaire

Jusqu'ici, on connaissait la passion d'un Karl Lagerfeld pour la musique, et les griffes de vêtements créées par des stars, telles que Justin Timberlake, Gwen Stefani ou Beyonce. Depuis quelques semaines, les liens entre mode et musique se resserrent, à travers plusieurs projets musicaux.

Le rapprochement entre les professionnels de la mode et le monde de la musique est devenu très tendance. Pour la marque de jeans April 77, comme pour de nombreuses nouvelles marques branchées, l'un des concepts marketing les plus répandus est de fournir aux groupes de rock des modèles susceptibles de leur plaire, puis de les laisser libres de les porter ou non lors de leurs concerts ou sur les pochettes de leurs albums.

Le célèbre jeanneur a ainsi pu faire parler de ses produits en faisant de spartenariats avec Rhesus, Yeah Yeah Yeahs, the Rolling Stones, Stuck in the sound, ou encore The Klaxons. Cette année, la marque pousse encore le rapprochement en créant un label musical "April 77 records", ont l'objectif est de découvrir de nouveaux artistes.

Tommy Hilfiger, le créateur de mode américain, a choisi de lancer en partenariat avec Sony BMG une chaîne musicale sur internet, TommyTV.
Récemment mis en ligne, le site TommyTV.com va proposer une série d'évènements musicaux avec de grands artistes internationaux. Des vidéos tournées dans les coulisses des concerts et des interviews d'artistes seront également proposés aux internautes.

Sur le modèle de Karl Lagerfeld, la créatrice de mode française Vanessa Bruno, qui accorde une grande importance à la musique dans ses défilés, se lance également dans la musique en sortant une compilation. Intitulé Plant a tree, son disque réuni quatorze de ses morceaux fétiches. Kate Bush, Chet Baker ou Colin Blunstone figurent dans ce CD, vendu 16,99 euros.

La maison Paule Ka, qui fête ses vingt ans cette année, édite également un album, Paul Ka loves Brazil (22 euros). Quinze titres de bossa nova y sont réunis.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience