Spécial Lingerie : le string c'est fini, place au shorty et au bloomer

Article par , le 13/01/2012 à 12h14 , modifié le 17/01/2012 à 16h14 0 commentaire

A l'occasion du salon de la lingerie, du 21 au 23 janvier Porte de Versailles, les experts se sont penchés sur le cas du string, désormais mal aimé et surpassé par le shorty et autres bloomers.

En matière de petite culotte, les femmes n'ont que l'embarras du choix : culotte en coton, en dentelle, gainante ou invisible mais aussi string, tanga, bloomer et shorty, qui s'offrent une seconde jeunesse en pleine vague rétro et burlesque ! "Le string dans les années 1990, c'était la pièce phare pour les Françaises, mais on a vu sa cote baisser", note Cécile Guérin, directrice du salon de la lingerie qui ouvre ses portes à Paris le 21 janvier pour trois jours. "Il est encore perçu comme un objet sexy, mais il n'est ni pratique, ni confort, ni mode", a-t-elle souligné jeudi en présentant les tendances rapporte l'AFP.
Le bloomer chez Chantal Thomass
Du côté des marques de lingerie, on a tiré les conséquences de ce changement de comportement. Ainsi Chantal Thomass fait-elle une large place aux bloomers (ces petits shorty frou-frouteux ultra confortables) dans ses dernières collections. Amandine Calvas, responsable marketing pour Simone Perèle, constate aussi que "le string est en très forte décroissance en terme de ventes, au profit du shorty qui est devenu un basique".
Grand gagnant, le tanga, à mi-chemin entre le slip et le string, qui dégage les fesses mais en forme de triangle, semble même avoir remplacé le string dans les rayons lingerie, au point de dominer le marché.
Eres mode été 2012
La culotte haute chez Eres
Vue dans la collection lingerie Eres Mode été 2012, le retour de la culotte haute et gainante, qui a l'avantage de ne pas marquer, d'être confortable et d'ajouter une touche stylée à votre parure de lingerie.


 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience