• Mode
  • Shopping

Polémique : les rédactrices de mode jalouses des blogueuses ?

Article par , le 28/12/2009 à 12h14 , modifié le 28/12/2009 à 13h47 0 commentaire

Le torchon brûle entre les rédactrices de mode et les blogueuses. En cause : le premier rang des défilés haute-couture, un privilège jusque là réservé aux rédactrices des magazines les plus prestigieux, mais un privilège qui pourrait leur échapper. Enquête.

Rififi dans le petit monde feutré de la mode. Sous les ors des podiums et des projecteurs, les rédactrices de mode des magazines ont déclaré la guerre aux blogueuses, qu'elles accusent de leur piquer leur place. Une polémique qui sent le tirage de chignon !

C'est Christophe Kane qui lance l'assaut contre les blogueuses mode dans le Vogue anglais : "personne ayant envie de lire des commentaires sérieux sur un défilé n'irait voir ce que pense une fille de 14 ans". Le créateur va même jusqu'à déclarer la guerre au blogueurs :

 "C'est un peu incensé non? Tout s'est passé si soudainement, aux premiers rangs de certains défilés cette saison il n'y avait que des blogueurs."

Mais pourquoi tant de haine ? Pour une place au premier rang des défilés haute-couture. Dérisoire penseront certains, un coup de tonnerre dans le petit monde de la mode. Imaginez un peu : jusque là, pour parvenir au saint des saints, le premier rang des défilés Chanel, Dior, ou Louis Vuitton, il fallait s'appeler Anna Wintour ou Carine Roitfeld, comprenez diriger la rédaction d'un magazine de mode prestigieux et très très chic.

Mais les choses sont en train de changer, les blogueuses de mode détrônant les papesses de la mode. Ainsi, les designers Dolce & Gabbana ont annoncé qu'ils allaient inviter les blogueurs à leur prochain défilé.  Horreur hurlent ces rédactrices, prêtes à planter leur stilettos dans l'ordinateur portable de leur rivale. Sacrilège hurlent certains créateurs, dont Albert Elbaz, qui semblent craindre l'influence de la toile.

Cerise sur le gâteau et point de friction quand, Tavi, 13ans !, s'est vue proposer une chronique par le cultissime Harper's bazaar, les langues se sont déliées ! Trop c'est trop pensent certaines, jalouses de leur prérogatives, acquises de haute lutte.

Il faut dire que recevoir le précieux carton est en soi une consécration pour ces rédactrices. Alors se faire piquer la place par des blogueuses, le petit four est difficile à avaler !

Mais quel avantage alors pour les marques de risquer de se fâcher avec des puissantes rédactrices ? Le buzz bien sûr ! Et les retombées bien supérieures à celles d'un magazine papier, prestigieux, mais au tirage confidentiel.

Reste à savoir si l'oeil des blogueuses sera plus acéré que celui des journalistes mode, pour le savoir, patience jusqu'à la prochaine Fashion Week en janvier !

En savoir plus :

Le blog de Tavi Gevinson : Style Rookie et Fashionista.com, Fashionologie.com

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience