• Mode
  • Shopping

Louboutin VS Yves Saint Laurent : la Cour d'appel de NY rend sa décision

Article par , le 06/09/2012 à 14h58 , modifié le 06/09/2012 à 15h32 0 commentaire

Une affaire judiciaire opposant Christian Louboutin et Yves Saint Laurent a agité toute la fashionsphère. Est-ce que la fameuse semelle rouge qui caractérise la maison Louboutin va pouvoir être utilisée par Yves Saint Laurent ?

Christian Louboutin est perçu dans le gotha de la mode comme l'homme à la semelle rouge, les femmes du monde entier en sont addict. Sarah Jessica Parker, Blake Lively, Jennifer Lopez... ne peuvent plus s'en passer. Un différend en rapport avec cette fameuse semelle rouge va l'opposer à Yves Saint Laurent (groupe PPR). Le créateur français, Christian Louboutin, poursuit en justice Yves Saint Laurent pour "concurrence déloyale" et "violation de marque commerciale". Yves Saint Laurent (renommé depuis peu Saint Laurent Paris) a créé des escarpins rouges à semelles rouges, ce qui n'a pas plu à la maison Louboutin, qui estime que le rouge fait partie de sa signature.
 
En première instance : le Tribunal de New-York déboute Louboutin, estimant que "la couleur ne pouvait pas être une marque déposée dans l'industrie de la mode".  
En appel : la Cour autorise Christian Louboutin à déposer la fameuse semelle rouge comme marque, sauf si le reste de la chaussure est de la même couleur. Donc, dans le cas d'Yves Saint Laurent, qui a créé une chaussure rouge à semelle rouge, il n'y a pas de problème. Yves Saint Laurent peut continuer à commercialiser ce modèle monochrome. François-Henri Pinault, patron de PPR, peut donc se satisfaire de cette décision et la maison Louboutin également.
La société Louboutin déclare, suite à la décision rendue par la Cour d'appel de New York: "Nous accueillons la décision de la Cour d'appel avec satisfaction et nous allons bien entendu l'analyser dans le détail. Nous sommes particulièrement heureux et satisfaits que les juges aient validé nos arguments principaux: tout d'abord qu'une couleur peut être protégée et servir de marque dans l'industrie de la mode et que notre emblématique semelle rouge est une marque valable et opposable. Comme nous l'avons déjà exprimé au cours de la procédure, nous continuerons, en particulier à la lumière de cette décision, à prendre toutes les mesures nécessaires à la défense de notre marque."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience