• Mode
  • Shopping

Le mohair, nouvelle fourrure de l'hiver

Article par , le 16/10/2013 à 12h46 , modifié le 16/10/2013 à 12h51 0 commentaire

Armure par excellence pour lutter contre le froid tout en restant féminine, cette tendance qui fait son grand retour cet hiver, ne mettra pas le feu aux poudres puisqu'elle s'impose comme une alternative écolo à la fourrure.

Voici venu le mohair qui, à défaut d'entériner les querelles et débats entre le petit monde de la mode et la PETA, permettra temporairement, de les mettre sur la même longueur d'onde. 
 
Laine fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora d'Asie, le mohair est certainement la matière la plus efficace pour lutter contre les assauts de l'hiver. Procurant une très bonne isolation thermique, il affiche en même temps, une très grande légèreté et un côté douillet qui n'est pas resté sans intérêt pour les créateurs.
 
Must de la saison, le mohair, après avoir trop longtemps été considéré comme dépassé, sort de son carcan et s'installe dans les tenues en une version revisitée. Fini la pièce chaude un peu passée et usée qui été chipée dans le placard de sa grand-mère ! Le mohair cru 2013 s'affiche dans des tonalités pastels et poudrées. Duveteux, réconfortant, tendre, il donne immédiatement envie de s'y lover.
 
Fil d'Ariane dans les collections automne-hiver, le mohair était omniprésent chez Sonia Rykiel. On l'a vu jouer des poings chez Anthony Vaccarello en s'associant au cuir, et se modernisant par la même occasion. La vraie révolution n'est pas tant dans les couleurs que dans les propositions originales qui ont fleuri dans l'imagination des créateurs. Il aurait été impossible de ne pas rester bouche bée -de plaisir ou de stupeur- devant les manteaux oversize rose, blanc ou bleu ciel que Guillaume Henry a crée pour Carven. Difficile également de ne pas remarquer la robe nuage de chez Emporio Armani ou les joggings chics présentés chez Sonia Rykiel. Le mohair ose !
 
Il ose aussi sur les volumes comme on aura pu le constater chez Balmain avec les coupes asymétriques et les épaulettes des pulls. Sa finesse permet d'adoucir la silhouette, et, à l'instar de la fourrure, de supprimer tout aspect lourd et massif, en conservant la chaleur bienfaitrice et nécessaire pour passer sereinement les mois longs. Une envie plus qu'évidente avec les attitudes casual chic suggérées lors du défilé d'Alexander Wang.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience