Le jeans slim, mode d'emploi

Article par Anthony Garcia , le 10/03/2011 à 15h16 , modifié le 06/04/2011 à 16h45 0 commentaire

Slim or not slim ? Retour sur l'histoire d'une jeans décrié par les rédactrices de mode mais plébiscité par la rue

La mode connaît très peu de révolutions. Tout juste quelques évolutions. Et l'adage qui veut que la mode se répète comme un éternel recommencement, se vérifie chaque saison, chaque collection. Nous allons de références en références, certes réinterprétées, personnalisées. Mais l'innovation se fait rare. D'ailleurs, qualifier le slim d'innovation serait une erreur. Il n'a pas été inventé dans les années 2000. Déjà les pantalons cigarettes des 50's, les denims étriqués des 60's préfiguraient d'une possible reprise de la base pantalon près du corps. Le génie, ou la chance, de l'industrie de la mode a été de le ressortir voilà quelques années maintenant, et que la sauce prenne tout de suite, comme ça, sans vraiment d'explication, tandis que tant d'autres idées génialissimes de nos créateurs restent éphémères et ne rencontrent jamais le succès. C'est ça, la magie de la mode, « et il est bon qu'il en soit ainsi ».

Deux raisons simples me viennent en tête pour expliquer ce succès.
Tout d'abord le denim. Parce que de toutes les déclinaisons du slim que nous ayons connus, c'est la version jeans qui est restée. Le temps du jeans comme vêtement de travail dans les champs est révolu depuis que Karl Lagerfeld l'a replacé sur les catwalks de la Haute Couture. Que les choses soient claires, le denim c'est le nouveau pantalon de ville.
Ensuite, la coupe fittée. Lassés des jeans déguelasses des 90's informes, on a apprécié de porter un pantalon en toile qui avantageaient notre silhouette, qui nous donnaient de l'allure, comme savent le faire les vêtements cintrés et près du corps. Et même si à l'occasion, on craque pour un jean flare ou un modèle baggy, on en revient toujours au jeans slim, LE nouveau jeans de référence.

On le trouve où ? Heureusement un peu partout. On peut se faire plaisir chez Zara (www.zara.com), pour environ une cinquantaine d'euros : on craque pour un modèle plus brut, plus zippé ou plus clouté, suivant les modes. Ma préférence ira pour le denim A.P.C. avec le modèle New Cure que je vous recommande. En toile brute, très rêche à l'achat, on appréciera sa coupe, sa tenue et sa couleur, puis avec le temps, sa patine impeccable, celle que recherchent tous les addicts au jeans. Un excellent investissement pour 135€ (www.apc.fr).

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience