• Mode
  • Shopping

Le bambou, une nouvelle matière écolo à la mode

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 27/03/2009 à 17h23 , modifié le 04/05/2009 à 10h09 1 commentaire

Les vêtements en fibre de bambou arrivent dans les magasins en force. Antibactérien, anti-transpirant, anti-UV et écolo, le bambou semble avoir tout pour plaire, même les moins écolos d'entre nous.

Dans la lutte des nouvelles fibres écolos, le bambou est en train de se faire une jolie place. Cette nouvelle fibre semble en effet avoir de nombreux atouts et de quoi séduire les plus réfractaires.
 
Pourquoi le bambou ?
Le bambou est une plante résistante dont la culture respecte l'environnement. En effet, le bambou croît sans pesticides, engrais ni autres produits chimiques. Il est aussi la plante qui pousse le plus rapidement au monde, pouvant gagner jusqu'à un mètre par jour. Il peut ainsi être récolté plusieurs fois par an, jusqu'à trois à quatre fois selon les variétés. Autre avantage du bambou, il génère plus d'oxygène que les arbres feuillus, et il a la capacité de limiter l'érosion des sols et de restaurer des sols appauvris grâce à ses racines. Autant dire qu'il s'agit d'une plante de culture idéale, qui semble ne présenter que des points positifs.
 
Petit hic, malgré tout, certaines variétés de bambous sont jugées comme invasives et peuvent ainsi perturber la biodiversité et les écosystèmes. Ainsi, si sa culture présente bien des avantages, elle doit rester contrôlée et limitée.
 
La fibre de bambou
La culture du bambou est donc éthique sur bien des points, notamment au niveau du respect de l'environnement, c'est pourquoi sa fibre est devenue la dernière tendance écolo et est en train d'envahir le marché du textile. D'autant que les vêtements en fibre de bambou présentent bien des avantages. Ils sont antibactériens, anti-transpirant, voire, selon les marques, anti-UV et le toucher de la fibre est très soyeux. L'achat des vêtements en bambou représente donc pour les consommatrices un acte écolo, la culture du bambou ne nécessitant pas de lourds traitements chimiques.
 
Le processus de transformation du bambou en cette fibre soyeuse est proche de celui du bambou en pâte à papier, utilisée notamment dans les pays asiatiques comme la Chine. Aussi, si la culture du bambou présente bien des avantages quant au respect de l'environnement, pour autant, son processus de modification en fibre textile nécessite, lui, l'utilisation de produits chimiques, notamment de soude.
 
Ainsi, si la culture du bambou est respectueuse de l'environnement quand elle est contrôlée, la transformation du bambou en matière textile mérite encore des avancés en matière d'écologie, afin que la fibre devienne véritablement une fibre écolo, à 100%.

Découvrez notre diaporama sur la marque Také Sen'i, spécialiste de la fibre de bambou.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience