• Mode
  • Shopping

Lacoste cède ses parts au groupe suisse Maus

Article par , le 08/11/2012 à 12h13 , modifié le 08/11/2012 à 12h21 0 commentaire

La présidente de Lacoste, Sophie Lacoste Dournel, a annoncé mercredi qu'elle allait céder ses parts au groupe suisse Maus Frère. Elle scelle la fin de l'actionnariat familial sur l'entreprise Lacoste.

Le père de la Présidente du groupe Lacoste, Michel Lacoste, qui l'a précédé à la tête du groupe, avait cédé avant elle une partie des parts. Il avait annoncé fin octobre qu'il vendait avec d'autres actionnaires 30,3% du capital à Maus, déjà actionnaire à hauteur de 35%. Père et fille étaient en conflit, Michel Lacoste jugeait que Sophie Lacoste Dournel était insuffisamment qualifiée pour le poste. Maus Frère contrôlera donc dorénavant 93,3% du capital de l'entreprise Lacoste. La transaction entre Maus Frère et la Présidente Sophie LacosteDournel se fera "dans les mêmes conditions" que pour la transaction avec le père.

Le prix de la transaction valorisait Lacoste entre 1 milliard et 1,25 milliard d'euros. Sur ces bases, la part de Sophie Lacoste Dournel et de ses partenaires vaut entre 280 et 350 millions d'euros.

La présidente déclare mercredi : "C'est avec une grande tristesse que nous envisageons de céder notre participation dans l'entreprise que mon grand-père avait créée » ; "Nous avions pourtant un projet ambitieux et la volonté ferme d'assurer la pérennité du contrôle familial", ajoute-t-elle.

"Notre responsabilité est de garantir la stabilité de l'entreprise et de lui assurer un développement serein et harmonieux" et "nous pensons que Maus Frères, notre partenaire de longue date, va y parvenir", poursuit-elle.

En conclusion le crocodile Lacoste passe le lac Léman et délaisse définitivement le territoire français, c’est la fin du règne familial sur la marque Lacoste !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience