La télé s'habille en Prada : Gossip Girl

Article par , le 20/11/2009 à 16h50 , modifié le 09/06/2010 à 11h25 0 commentaire

Dignes héritières de Sex and the City, leurs petites soeurs de Gossip Girl n'ont rien à leur envier, la preuve...

Gossip Girl, série bling bling

Si Carrie et ses amies ont su incarner la génération des célibattantes décomplexées, Gossip Girl parle à la génération Paris Hilton. Au menu, sexe, alcool, provocation, le quotidien de la jeunesse dorée de Manhattan. Ces ados ultra-riches et ultra-lookées, nées avec une cuillère en argent dans la bouche, la presse américaine les a surnommées les "paristocrates" en image à l'héritière la plus célèbre de la presse à scandale.

Ces filles à papas pullulent dans les séries : les cousines de Paris Hilton et Nicole Richie s'appellent Juliet Darling dans Dirty Sexy Money ou Naomi, la bombe de 90210. « Avec l'avènement des starlettes comme Paris Hilton ou Lindsay Lohan, la jeunesse dorée est devenue un vecteur d'attraction pour la jeunesse » explique Pierre Serisier, spécialiste des séries télé.

Fashion business


« Les créateurs ont toujours été très coopératifs. Lors des dernières saisons ils nous suppliaient même de choisir un de leurs vêtements", rappelle Patricia Field. Pour certaines marques, c'est le jackpot. Fendi et sa baguette, Ray Ban et ses aviateurs lui doivent leur notoriété. Si les valeurs sûres Chanel, Dior, Valentino trouvent un écrin de luxe où jouer les guest-stars, ces séries à la pointe de la tendance sont aussi des dénicheurs de nouveaux talents : Manolo Blahnik pour Sex and the city, Nanette Leporre (voir visuel) pour Gossip Girl qui a vu ses ventes croître après que l'un de ses pièces, un cardigan XXL soit apparue dans un épisode. Autre chouchou, Valentino qui a réussi à placer l'une de ses robes au coeur de l'intrigue, sans payer un centime, précise Olivier Bouthillier de l'Agence Marques et Films.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience