Haute Couture hiver 2011 : les talents à suivre

Article par , le 24/08/2010 à 17h14 , modifié le 24/08/2010 à 17h48 0 commentaire

Retenez bien leur nom parce qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'eux.

BOUCHRA JARRAR, LA REVELATION
Pour sa deuxième collection Haute Couture, Bouchra Jarrar nous a emballés. Rien d'extraordinaire a priori, puisque l'on retrouve du trench (mais sans manches), de la robe trois trous (mais col V), du pantalon noir (mais court), bref, du basique. Les tons non plus n'ont rien d'extravagant : majoritairement de l'ivoire, et du noir, teinté de-ci de-là de touches d'or.
Mais au final, quelle merveille ! Chez Bouchra Jarrar tout est dans la discrétion et dans la subtilité. L'or se montre ou se cache dans le pli d'une jupe, ou sur un ras de cou...Tous les basiques sont rigoureusement twistés dans des coupes très épurées qui ne sont pas sans rappeler le minimalise et les volumes de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga. Des lignes noires viennent structurer la silhouette sur un top fond blanc, tandis que d'autres lignes blanches miment une fente sur une jupe droite qui n'en possède pas.
Un dressing sobre, mais ultra complet qui ravira les exigeant de la coupe et tout ce qui misent sur la subtilité et le raffinement.

Défilé Jarrar Haute Couture hiver 2011


JULIEN FOURNIE, LA CLAQUE
« La Claque ! ». Pardon pour l'expression triviale, mais je suis resté sans mots devant le défilé de Julien Fournié. Captivant.
On pourrait citer plein d'inspirations. Il y a du sexy de Dolce & Gabbana, du dramatique de Viktor & Rolf, de-ci de-là des notes excentriques de Margiela, de Watanabe, de Yamamoto mais aussi du classieux façon Armani...Mais même avec toutes ces références réunies on ne pourrait définir la collection de Julien Fournié.
Il y a une créativité jeune mais parfaitement maîtrisée, et à la fantaisie un peu angoissante s'allie le raffinement de la fourrure.
Le cuir et la soie, le transparent et l'opaque, le sexy et le classique, ici les contraires sont réunis et se marient étrangement. Le fantasque autrefois caractéristique de la mode anglaise s'immisce avec Fournié dans la Haute Couture française.
Au final une collection dont la beauté fascine et nous captive ou nous dérange, mais face à laquelle il est impossible de rester insensible.

Défilé Julien Fournié Haute Couture hiver 2011

 

ALEXANDRE VAUTHIER, LE CHOUCHOU DES STARS
Alexandre Vauthier s'est fait un nom auprès des stars les plus cotées du moment, avec notamment le plébiscite de Rihanna. On ne pouvait décemment pas parler de ces défilés sans faire un arrêt sur sa collection.
Ce créateur français qui a fait ses armes chez Mugler nous séduit depuis 2008, lancement de sa griffe. On aimait ses volumes, ses coupes nettes et excentriques. Bref, rien d'étonnant si Rihanna avait fait appel à lui.
Pourtant pour cette nouvelle collection, l'enthousiasme ne suit plus. Les silhouettes sentent la starlettes : trop de noir, trop d'or, trop d'épaules, trop de plumes...La collection n'a pas de véritable ligne conductrice si ce n'est « le dressing de la parfaite party girl ». Un peu décevant pour ce créateur pourtant soutenu par des noms comme Swarowski, Lemarié, Lesage, Goossens, Louboutin...
Vivement la prochaine collection.

Défilé Alexandre Vauthier Haute Couture hiver 2011
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience