Folle de chaussures : ma prochaine paire

Article par Fleur AGNEW , le 07/12/2009 à 18h53 , modifié le 07/12/2009 à 19h27 0 commentaire

Votre dernière paire à peine rangée dans votre dressing et vous voilà déjà toute fébrile à l'idée d'acquérir vos prochaines chaussures ! Pour une occasion particulière ou juste pour le plaisir ?

Et si les chaussures étaient une addiction ? Achat compulsif, accumulation... certaines achètent des paires de chaussures en série, d'autres ne peuvent passer devant une vitrine sans craquer.

Madeleine, 33 ans
"Ma cousine a toujours été très féminine et fan de belles chaussures. Il y a six ans, elle a annoncé qu'elle entrait dans les ordres. Pour revêtir l'habit, elle devait renoncer notamment à cette coquetterie. Tout son "uniforme" était fourni par le clergé sauf les chaussures. Elle a le droit de porter celles de son choix à condition qu'elles soient noires, plates et portées avec des chaussettes blanches ! Je lui offre régulièrement une paire d'une marque trendy mais respectueuse de ces fameux critères : des sandales Robert Clergerie, des ballerines Repetto... Pour Noël, j'ai repéré une paire de mocassins Tods. Ensemble, on prouve qu'on peut être bonne sœur mais avec style !"
 
Naima, 25 ans
"Cela fait plusieurs saisons que je vois les stars porter des Ugg en toutes saisons. Je ne comprenais pas bien l'engouement pour ces bottes australiennes, pas féminines pour un sou et qui ressemblent à des pattes de gros nounours ! Jusqu'au jour où une copine me les a fait essayer. La révélation ! Elles sont légères et archi confortables, on a l'impression de porter des chaussons ! J'ai donc mis des sous de côté ces 6 derniers mois parce qu'elles coûtent tout de même plus de 200 euros. Mais je sais que je vais les garder très longtemps. Je considère cet achat comme un vrai investissement ! "


Helena, 30 ans
"Comme la grande majorité des femmes, j'ai failli défaillir lorsque j'ai appris que Jimmy Choo avait créé une collection capsule pour H&M. Malheureusement, je n'ai pas pu me libérer le jour du lancement et lorsque je me suis rendue dans le magasin le samedi suivant, il n'y avait déjà plus rien ! J'ai fini par appeler une amie qui vit à New York et elle a pu me dégoter la paire de sandales zébrées et à ma taille ! Je ne les ai pas encore récupérées ni payées mais cela ne saurait tarder puisque ma sauveuse vient en France dans quelques semaines ! "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience