Double mixte : The Kooples, la marque qui habille les couples

Article par Anabelle Assedo , le 01/04/2010 à 15h48 , modifié le 01/04/2010 à 17h01 1 commentaire

Après Comptoir des Cotonniers qui met en scène les mères et les filles dans leurs publicités, The Kooples met en scène un autre duo : le couple. Zoom sur une tendance.

La révolution The Kooples
 
La marque de dandys rockeurs propose une collection mixte pour garçons et filles jeunes beaux et rebelles, qui puise ses codes dans le vestiaire masculin chic et urbain. Son sigle fétiche? La tête de mort sur le blason d'une veste ou le bouton d'une manchette. Marinière, gilet de costume à chaînette, pantalon cigarette... tous les codes modes qui ont fait les belles heures du rock y sont.
 
Une histoire de famille
The Kooples nait de la collaboration de trois frères. Alexandre et Laurent  et Raphael Elicha. Alors que les premiers s'occupent de la direction artistique de la marque, c'est Raphaël le petit dernier à qui revient les rennes du marketing. On lui doit d'ailleurs les photos des campagnes de pub The Kooples. Mais les trois frères ne sont pas novices en la matière puiqu'on leur doit aussi la marque Comptoir des Cotonniers (en collaboration avec leurs parents), dont les pubs fonctionnent elles aussi sur un duo mis en scène, mère-filles celui-là. En 2008, le groupe Fast Retailing (Uniqlo) rachète la marque et les frères Elicha fondent The Kooples.
 
Un plan marketing bien ficelé
The Kooples, c'est d'abord l'art de créer le buzz avec maestria. Avant même l'ouverture de ses boutiques, la marque a diffusé une large campagne de pub dans toute la France, montrant de vrais couples choisis par casting sauvage, tous aussi beaux que lookés, en reprenant les codes de la photographie de streetstyle. Mais l'enseigne s'offre aussi un magazine gratuit (distribué dans ses points de vente) et des collaborateurs de renom comme le vétérant du rock Patrick Eudeline et la bloggueuse star Garance Doré, pour graver l'histoire de The Kooples dans celle du rock.
 
Les clients the Kooples
Si les publicités de la marque tentent de nous démontrer qu'ils habillent les jeunes comme les moins jeunes (les derniers mannequins en date ont respectivement 62 et 67 ans), la clientèle reste en général assez teenage et aisée.


Chez les people
Parmi les mannequins anonymes des campagnes de pub se son glissés Coeur de Pirate et le chanteur des Naïve New Beaters, mais aussi Julien Doré. Cependant, la consécration vient en 2009 lorsqu'on aperçoit la top Kate Moss en personne vêtue d'un manteau à carreaux The Kooples. Bientôt en route vers la conquête du monde ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience