• Mode
  • Shopping
Dossier :Double mixte : mon mec et moi, on s'habille pareil !

Aujourd'hui, il n'est plus tabou de piocher son look dans le vestiaire masculin. Plurielles.fr remonte le temps pour déchiffrer quelles sont les origines de cette tendance galopante chez la jeunesse branchée.

Look Kooples ok 2
Boyfriend jeans, blazer, smoking, trilby, cravate... Depuis quelques saisons, le style boyish envahit les pages glacées des magazines de mode autant que notre dressing de fashionista. Réciproquement, il n'est pas rare aujourd'hui de croiser force dandys et coquets aussi addict à la sape que nous à notre it-bag. Le shopping n'est plus réservé aux filles et certaines marques ont aussitôt flairé la tendance. En effet, il fleurit depuis peu quelques enseignes fûtées d'un nouveau genre qui proposent de coordonner son Jules à son look... ou vice versa. Plurielles.fr décrypte le phénomène.
 
Blue jeans et androgynie
La génération Calvin Klein de la fin des années 90 avait ouvert la voie: garçons et filles aux traits fins et aux cheveux longs en jean/t-shirt étaient les critères esthétiques de l'époque. La mode jeun's n'a qu'un seul mot d'ordre : "Back to the basics"! , et un fétiche : le jeans.
 
Le retour en grâce du rock dans la mode
Avec les Strokes, les années 2000 marquent le retour du rock. Jamais en reste, la mode flaire la tendance et abreuve les magazines de "glam'rock à pailettes", puis accueille le règne du créateur culte Hedi Slimane pour Dior Homme. Jean slim et baby rockeurs... A chaque coin de rue fleurissent de jeunes garçons à mèches et perfecto, petits frères des Beatles et autres Ramones. Ces ados tout juste sortis de l'enfance sont les nouvelles lolitas: ils sont lookés de pied en cap et n'ont rien à envier à leurs copines teenageuses qui passent des heures à chanter devant le mirroir.
 
Comme un garçon
... Sauf que, pendant que les garçons brushent leur mèche, les filles jouent au marlou et s'amusent à flouer les codes de la féminité. Les icônes de style comme Kate Moss, Agyness Deyn, ou Irina Lazareanu s'amusent avec leur androgynie et n'hésitent pas à piocher dans le placard masculin pour arborer brogues, chapeau melon ou noeud papillon. Même sur tapis rouge, la it-girl conserve son air canaille en smoking-pantalon (la presse fashion garde encore un souvenir ému de celui de Mélanie Laurent à Cannes, lors de sa facétieuse montée des marches en compagnie de Quentin Tarentino).
 
 Maintenant, c'est donc en couple qu'on va faire du shopping, en faisant bien attention de ne pas fondre sur la même pièce que son cher et tendre! Les premières marques à proposer un vestiaire mixte (à l'instar des boutiques Kitsuné ou Surface to Air) obtiennent un joli succès parisien mais qui reste un peu confidentiel. La vraie révolution arrive avec la marque The Kooples. Focus.

Sommaire :
logAudience