• Mode
  • Shopping

Dior : des accessoires mythiques revisités par l'artiste Anselm Reyle

Article par Marion BUIATTI , le 29/11/2011 à 18h28 , modifié le 29/11/2011 à 19h16 0 commentaire

Depuis le départ de John Galliano, Dior est en perte de vitesse côté créativité. Heureusement, la griffe vient tout juste de sortir une collection en collaboration avec l'artiste berlinois Anselm Reyle.

Comme Louis Vuitton et Stephen Sprouse en 2001 (et la réédition en 2009), Dior s'est entiché de sang frais. La maison sort en effet une collection de maroquinerie en collaboration avec Anselm Reyle. Cet artiste pêchu a eu carte blanche pour relooker les classiques sacs Lady Dior et Miss Dior, ainsi que des pochettes, souliers et autres foulards de la marque.

"L'essentiel de mon oeuvre est construit sur des objets qui préexistent et que je transforme. J'ai appliqué la même philosophie. J'ai adoré travailler le Lady Dior", confie le quarantenaire. Et comme Louis Vuitton et Stephen Sprouse, Dior feat Anselm Reyle, ça claque ! Ca flashe ! Les néons eighties n'ont qu'à bien se tenir... On adore les surpiqûres boostées des cannages de la maison, le futurisme chic du cuir métallique, et l'agressivité sexy d'un imprimé militaire girly. Et les breloques triangulaires, signature graphique de l'artiste.

Avec cette collaboration, Dior a enfin trouvé sa fontaine de Jouvence... Il était temps !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience