• Mode
  • Shopping

Cet hiver, vous serez cape ou pas cape ?

Article par Jennifer Delattre , le 26/10/2010 à 12h24 , modifié le 19/01/2011 à 17h07 0 commentaire

Cet hiver, il faut revisiter ses classiques tels que Les Trois Mousquetaires ou Les aventures de Superman ou Wonderwoman pour comprendre la mode de la cape. Ce manteau, dont on imaginait qu'il n'était porté que par Zorro et autres personnages de fiction a été réhabilité par tous les créateurs. Et l'accueil est unanime ! Ce manteau " manchot " s'inscrit comme la très grande tendance de l'hiver.

La cape ? Quésako ?
C'est une vraie surprise, une nouvelle forme arrive dans le paysage de la mode : la cape. Elle pourrait être assimilée à un poncho, sauf que la cape est un manteau à part entière et est plus élégant qu'un poncho. Il y a deux ans, ce manteau a tenté une percée qui s'est faite timide, mais il revient en force en cet hiver 2010-2011 et c'est un succès. Il n'est pas un créateur qui n'a pas donné son interprétation de la cape. Yves Saint Laurent la préfère courte et sophistiquée, tandis que chez Haider Ackermann, on la veut longue jusqu'aux chevilles. Militaire chez Antonio Marra, mais douce comme un nounours chez Céline. In fine, toutes les fashionistas ont fini par l'adopter, même Carine Roitfield (rédactrice en chef Vogue France).

Pourquoi maintenant et pas il y a deux ans ?
La mode se veut de plus en plus chic depuis quelques années, d'autant que d'innombrables séries télé prônent l'élégance, Mad Men, Gossip Girl en tête. S'ajoute à cela, un come-back retentissant du style années 60... Si la cape devait percer, c'était cette saison ou jamais. Ce manteau sans manche impose une certaine élégance et féminité à la silhouette. C'est aussi un luxe pour nos bras qui ont une liberté de mouvement supplémentaire, ce qu'une doudoune rembourrée de duvet ne permettait pas (cf Bibendum saucissonné).

Nouveau manteau, nouvelles habitudes
Avec la cape, de nouvelles attitudes doivent être adoptées. Par exemple, côté accessoire, on ne portera désormais plus son sac à l'épaule puisque la cape ne le permet plus, mais on le préférera à la main, d'autant que c'est plus chic.
Exit aussi les robes ou les jupes très longues au risque de ressembler à un haricot géant ou à un tronc d'arbre. On privilégie le court, surtout si la cape n'est pas plus basse que le genou. Et pour éviter le gâchis, les cuissardes de l'hiver dernier sont de mise.

Plusieurs histoires de capes
La cape jusqu'aux chevilles : trop « super héros ». Pour qu'elle soit élégante et puisse mettre en valeur, on l'a choisie plutôt au dessus du genou pour la porter avec une mini jupe et des chaussettes hautes, pour laisser ainsi entrevoir une partie de la jambe. C'est elle la vraie et belle cape qu'on aime !
La cape « petit chaperon rouge », celle avec une capuche, est mignonne à souhait à condition de ne pas sortir la complète panoplie du « mimi ». Avec un slim, des bottes hautes, à talons comme à plat, la cape capuche est parfaite. On émet quelques doutes lorsqu'elle est portée avec une jupe corolle et des ballerines, too much.
Il y a aussi la fausse manchotte, celle qui a des manches qui arrivent juste au dessus du coude. Plus portée comme un manteau, c'est une « entre deux », mais cape quand même.

> Découvrez aussi notre shopping spécial cape avec les coups de coeur de la rédac'

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience