1 pièce / 5 looks : la chemise à lavallière

Article par Anaïs ORIEUL , le 19/10/2011 à 10h22 , modifié le 19/10/2011 à 14h37 0 commentaire

Vieillotte la chemise à lavallière ? C'était sans compter sur sa réapparition sur les plus grands catwalks. Et si on l'adoptait ?

Au 19e siècle, la chemise à lavallière faisait le bonheur des belles bourgeoises. En 2011, elle s'offre une deuxième jeunesse et s'empare de notre look. Oubliez la chemise à carreaux, la cravate, le noeud papillon et même le foulard, la chemise à lavallière se porte avec délicatesse, comme un bijou.

 

Précieuse, elle est loin d'être guindée et s'adapte à toutes nos tenues. Le nœud lavallière se porte en version mini ou carrément XXL, quant à la chemise, on la choisit blanche immaculée comme chez Yves Saint Laurent, bicolore et pourquoi pas imprimée comme chez Dior. Mais on peut aussi s'inspirer de Chanel, où elle fait twister le pied de poule d'un pantalon large. Chloé la préfére sexy sous une combinaison en cuir. Mais la marque qui a fait du col lavallière son atout cette année, c'est bien sûr Gucci. Immense, il se pose sur des robes fluides, bleu pétrole ou rouge feu, qui laissent apparaître des jambes longilignes.

 

Mixant style néo-bourgeois et modernité, la chemise à lavallière s'adapte désormais à notre train de vie speed, entre boulot et shopping. Adoptée par Olivia Palermo, Julianne Moore, Jessica Biel et Christina Hendricks ou encore Kylie Minogue, elle passera par nous cet hiver. On la porte avec un short sexy, un pantalon d'homme et même un jean flare !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de Mode
logAudience