• Mariage
  • Conseils

La cérémonie: qui paie quoi?

Article par Marina Marcout , le 08/12/2005 à 14h56 , modifié le 09/11/2006 à 15h41 0 commentaire

Qui dit mariage, dit forcément amour, mais aussi dépenses. Afin d'y voir plus clair dans votre organisation, un petit récapitulatif de la répartition traditionnelle du budget est donc le bienvenu !

Il est loin le temps où seuls les parents de mademoiselle réglaient entièrement l'addition. Aujourd'hui, elle est souvent partagée entre les deux familles. Parfois même, certains mariés préfèrent tout financer eux-mêmes. Et si les questions d'argent sont rarement romantiques, elles doivent être cependant traitées sans tabou lors de l'organisation d'un tel événement.

Côté marié

Les alliances
La facture est présentée à monsieur et/ou à ses parents. Ce qui ne veut pas dire que le choix leur revient ! Vous prendrez le temps de faire à deux le tour des bijoutiers, de choisir le modèle qui vous convient le mieux et qui correspond également au budget établi. Les deux anneaux ne doivent pas forcément être identiques. N'oubliez pas de penser à l'éventuelle gravure.

Le bouquet de la mariée 
Monsieur prendra soin de choisir une composition qui respecte le style de la robe de la mariée et n'hésitera pas à dérober quelques fleurs du bouquet pour les piquer à sa boutonnière et à celles de ses témoins. Il prendra garde de ne pas sélectionner des espèces susceptibles de tacher. Et en futur mari parfait, il le fera livrer à sa dulcinée le matin du jour J.

La tenue de monsieur 
Généralement moins de mystère entoure l'acquisition du costume du marié. Si le futur époux ou ses parents règlent l'achat ou la location des vêtements, monsieur consultera sa promise sur le style qu'ils souhaitent tous deux donner à leurs tenues et se mettront d'accord pour être coordonnés. Généreuse, mademoiselle peut toujours lui offrir les boutons de manchettes !

Voyages de noces 
A moins de l'avoir inscrite sur la liste de mariage, la lune de miel est habituellement offerte par la famille du mari ou par lui-même. Si vous aimez les surprises, laissez-leur le soin de vous étonner avec un périple insolite. Mais si vous craignez d'être déçue, n'hésitez pas à leur souffler quelques idées sur la destination de vos rêves...


Côté mariée

La robe 
Qu'elle soit blanche, froufroutante, rouge ou courte, il s'agit forcément là d'une histoire de femme. Son achat est un secret bien gardé et il n'est pas question que monsieur y participe ! On l'imagine, on la choisit, on l'essaye, on la commande et on ne l'enfile qu'entre filles. L'homme n'intervient que pour l'admirer...Au dernier moment.

L'animation 
C'est une dépense non négligeable qui incombe traditionnellement à la famille de la mariée. A vous de faire appel à un orchestre, un DJ, un clown, un professionnel de la pyrotechnie, un jongleur, un caricaturiste, une troupe de danseurs ou à un magicien. Et après tout, pourquoi ne pas s'offrir tout ce petit monde du divertissement ?

Les faire-part 
Si la note est réglée par la famille de mademoiselle, le choix et le nombre d'invitations reviennent quant à eux aux deux parties. Il est important qu'elles se concertent afin qu'elles décident ensemble du texte et de l'orthographe des noms qui seront imprimés sur les cartons. En revanche, les frais d'affranchissement sont répartis au prorata du nombre d'invités de chaque famille.


Côté mariée ... et côté marié

La réception
Il faut comprendre par là, le coût de la salle et du traiteur. Traditionnellement, ces frais revenaient aux parents de mademoiselle. Mais désormais, ils sont répartis proportionnellement selon le nombre de convives de chaque famille. Il est d'ailleurs aisé de faire les calculs puisque ce devis est établi par " tête ", c'est-à-dire par invité et n'est donc pas global.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience