Y a-t-il un droit de l'enfant qui vous touche plus particulièrement ?

Article par Cyril-Claire COURNOYER , le 20/11/2006 à 11h02 , modifié le 20/11/2006 à 11h11 0 commentaire

EDC : Il me semble qu'il n'y a pas d'échelle de gravité. Tout ce qui est de l'ordre de la maltraitance m'est insupportable, la pédophilie, la violence, mais évidemment aussi, la misère et la faim. Il ne faut pas oublier qu'un enfant deviendra adulte, et que ce qui façonnera sa façon de devenir un adulte réside dans son enfance.
Les enfants n'ont pas à assumer les problèmes, les frustrations, les abus d'adultes qui les entourent. Il y a tellement de vies brisées, de destins foutus à cause de ça.
Et je pense que les enfants n'ont pas conscience de l'aide extérieure qui peut leur être apportée, ou s'ils le sont, ils ont trop peur des réprimandes. Ils peuvent même se sentir coupables.

SLB :
Comme l'a dit Emma, il est difficile de dégager une priorité. Que des enfants puissent manquer des soins médicaux essentiels me révolte particulièrement. Quoi de plus basique comme droit ? Mais je suis bien conscient que la protection contre le abus des adultes (et des autres enfants) ainsi que l'éducation sont 2 autre piliers tout aussi indispensable. C'est pour cela que Novembre en Enfance aides des associations qui agissent sur tous ces fronts.

Pour aider :
www.novembre-en-enfance.org/ 
Emission Spécial Attention à la Marche sur TF1, le 26 novembre à 12h10

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience