Les débuts de sa maladie alcoolique

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 29/11/2006 à 16h21 , modifié le 29/11/2006 à 16h22 0 commentaire

Petite, Julie était d'une nature anxieuse et angoissée, mais elle ne le montrait jamais par peur d'embêter les gens avec ses histoires. Cette fragilité a certainement été un accélérateur de la maladie. A 12 ans, elle découvre épisodiquement les effets bénéfiques de l'alcool sur son comportement. Puis, c'est vers 15 ans que les choses s'accélèrent. " C'est vrai que je buvais beaucoup, comme le faisait certainement de nombreux adolescents. Et plus on est exposé jeune à l'alcool, plus on a de risque de devenir alcoolo- dépendant. C'est ce qui m'est arrivé. Très vite, j'ai réalisé que l'alcool avait sur moi les effets d'un anxiolytique ou d'un antidépresseur et j'en ai consommé de plus en plus. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience