L'alcool, une véritable possession

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 29/11/2006 à 16h22 , modifié le 30/11/2006 à 09h46 0 commentaire

" L'alcool est une force invisible totalement destructrice. Il vous possède, vous met à terre. Pour moi, il a joué plusieurs rôles. Au début, c'était une passerelle, il m'apaisait me permettant ainsi de ne pas disjoncter totalement.  D'autant qu'une autre addiction était venue s'ajoutée à l'alcool : le cannabis. J'étais tombée amoureuse d'un garçon consommateur assidu de cette herbe.
Puis très vite, vers 20 ans, j'ai dépassé la zone rouge et là, il s'est révélé être un destructeur et est devenu un boulet dont je n'arrivais plus à me séparer. " Julie avait tellement peu confiance en elle, était en proie à un tel mal-être que la consommation excessive d'alcool la confortait dans l'idée qu'elle ne valait rien de bien. " C'était comme si je vivais derrière une vitre. De mon côté, la vie était en noir et blanc, triste et passive. De l'autre côté, il y avait les couleurs, mais je n'arrivais pas à casser cette vitre. "

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience