Le quotidien dans un pays musulman

Article le 25/11/2005 à 15h57 , modifié le 29/10/2008 à 14h36 0 commentaire

Gérer une maison d'hôte n'est pas toujours l'eldorado, notamment dans un pays musulman. " Pour les travaux j'ai fait le choix de ne pas prendre d'architecte. J'ai repensé toutes les pièces, conçu les plans, choisi la décoration... J'avais de bonnes bases grâce à mon métier. " Régine était donc seule pour suivre le chantier, entourée d'une équipe d'ouvriers musulmans pas toujours très compréhensifs. " A leurs yeux j'avais le sentiment d'être transparente, ils n'acceptaient pas mes idées. " Les travaux durent dix mois, ce qui est tout à fait correct dans de telles conditions, d'autant que ceux-ci ont été interrompus trois mois pour des problèmes d'ordre administratif. Mais Régine ne baisse pas les bras. " Malgré ces difficultés, je ne ressentais pas d'inquiétude quant à mon intégration au sein de la communauté marocaine. Peut-être est-ce dû au fait qu'avec un père militaire, j'ai connu très tôt les voyages, le déracinement et l'exotisme. Mon enfance a été remplie de couleurs et de parfums."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience