Les débuts

Article par Karin Danjaume , le 29/11/2005 à 16h49 , modifié le 15/12/2005 à 19h04 0 commentaire

Alors qu'il travaille pour une autre maison la renommée du malletier grandit grâce à l'impératrice Eugénie de Montijo, épouse de napoléon III. En 1854, il créé sa propre maison. Il reste encore les signes de cette création sur le fronton de la vitrine des Champs-Elysées où il est inscrit : "Louis Vuitton, malletier à Paris-maison fondée en 1854 ". Grâce à son savoir-faire, au développement des chemins de fer et au boom des voyages, le franc-comtois a conquis la clientèle internationale la plus prestigieuse. Sa descendance prendra la relève en 1892 avec George Vuitton, son fils, puis Gaston Louis Vuitton en 1936, jusqu'à l'avènement international et la période moderne de l'entreprise.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience