• Lexique

Raie

Suivre le flux rss
Flux RSS
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Principaux usages de la raie

On consomme le plus souvent les ailes de la raie. Ses joues et son foie sont aussi des parties réputées très savoureuses, mais hélas difficiles à trouver dans le commerce. La raie doit être cuite longtemps pour éliminer toute viscosité, et consommée rapidement, car elle a tendance à devenir gélatineuse en refroidissant. La raie est souvent préparée pochée, au four ou poêlée : à servir en plat principal ou coupée en lamelles dans une salade composée. Le mieux est d'éviter l'emploi de matière grasse lors de la cuisson, pour tirer le meilleur parti de ce poisson très maigre.

Bienfaits et apports nutritionnels de la raie

La raie présente une très faible quantité de matière grasse (1%) et une forte proportion d'eau (78%). Elle est ainsi très peu calorique. La raie est aussi une importante source de protéines essentielles à l'organisme et de vitamines du groupe B, en particulier les vitamines B1 et B2 qui amènent de l'énergie à l'organisme et la vitamine B3 qui permet de lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

Associations : légumes et féculents

La raie s'accommode très bien avec les féculents, comme les pommes de terre, le riz et les pâtes. Elle se marie aussi agréablement avec divers légumes : en salade avec de la laitue, ou servie chaude avec des courgettes, des carottes, des poireaux... Le mieux est de privilégier aussi une cuisson sans matière grasse pour l'accompagnement de la raie.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience