• Lexique

Pêche

Suivre le flux rss
Flux RSS
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

Principaux usages de la pêche

Toutes les pêches peuvent se consommer crues : nature, en salade de fruits... Les pêches jaunes et les pêches de vigne résistent bien à la cuisson : on peut les cuisiner pochées, poêlées ou encore en papillotes. Elles sont à manger seules ou en accompagnement d'un plat. Elles peuvent aussi entrer dans la composition de nombreuses pâtisseries, comme des crumbles, des tartes ou encore des gratins de fruits. Cuite, la pêche blanche, très fragile, se destine plutôt à la réalisation de confitures et autres compotes.

Bienfaits et apports nutritionnels de la pêche

Très désaltérante avec ses 87 % d'eau, la pêche est une excellente source de provitamine A, un puissant antioxydant : 100 g de pêche couvrent la moitié des besoins journaliers de l'organisme. Elle présente aussi une belle concentration en vitamine C, utile pour le système cardio-vasculaire. En outre, elle est très riche en minéraux essentiels, en particulier en potassium, magnésium et phosphore, ainsi qu'en fibres.

Associations : fruits, viandes, poissons et crustacés

En salade de fruits, la pêche s'associe particulièrement bien avec des fraises pour faire le plein de provitamine A ! Mais elle peut se marier avec bien d'autres fruits : abricots, brugnons, nectarines... Cuite, la pêche accompagne très bien les volailles, en particulier le canard, mais aussi le foie de veau, un rôti de boeuf ou bien encore un curry de porc. Elle s'allie aussi très bien au poisson, comme dans des papillotes de saumon par exemple et aux crustacés, principalement au crabe.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience