Ingrid Betancourt : enfin LIBRE !

Article par , le 03/07/2008 à 10h42 , modifié le 03/07/2008 à 11h40 8 commentaires

Grâce à une infiltration des FARC par l'armée colombienne, Ingrid Betancourt et 14 autres otages ont enfin retrouvé leur liberté. Après plus de six années de captivité dans la jungle, c'est un soulagement intense pour les proches d'Ingrid Betancourt et l'ensemble de la population qui a soutenu cette femme hors du commun devenue une véritable icône de la liberté.

C'est la fin d'un calvaire de 2321 jours exactement. 2321 jours qu'Ingrid Betancourt a passés dans la jungle, retenue par les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC). La Franco-colombienne avait été enlevée le 23 février 2002 alors qu'elle s'apprêtait à se présenter aux élections présidentielles. Créatrice du parti Oxygeno Verde et élue sénatrice en 1998, Ingrid Betancourt était déjà un symbole d'audace et d'action dans son pays. Aujourd'hui, après plus de six années passées en captivité pendant lesquelles elle était le symbole des otages retenus par les FARC, elle devient une icône de la liberté.

C'est peu après 21h, mercredi, que la Colombie a annoncé la libération d'Ingrid Betancourt, ainsi que de trois otages américains et onze militaires colombiens. Une heure plus tard, c'est elle qui mène le groupe d'otages nouvellement libérés qui vient d'atterrir sur la base militaire de Catam, près de Bogota en Colombie. Bien qu'amaigrie, Ingrid Betancourt est rayonnante et offre au regard des autres un sourire étonnant. Sur place, elle est accueillie par sa mère, Yolanda Pulecio et son mari, Juan-Carlos Lecompte.

Mélanie et Lorenzo BetancourtCette libération est évidemment un soulagement intense pour ses proches et notamment ses deux enfants, Mélanie et Lorenzo qui, depuis l'enlèvement de leur mère, n'ont pas cessé de garder espoir et de mobiliser le grand public pour accélérer d'éventuelles négociations. Ils étaient tous les deux, avec Astrid la sœur d'Ingrid Betancourt, autour du Président Nicolas Sarkozy après l'annonce de cette heureuse libération. C'est "une immense joie, une joie indescriptible" pour le jeune Lorenzo, tandis que sa sœur Mélanie, "manque de mots". Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi qu'un avion avait été spécialement affrété pour les conduire à Bogota où, accompagné du ministre des affaires étrangères Bernard Kouchner, ils pourraient enfin serrer dans leurs bras celle qu'ils ont continué à appeler "Maman" pendant ces longues années.

Dès son arrivée, Ingrid Betancourt a octroyé une longue interview, s'exprimant en espagnol avec quelques passages en français : "J'ai l'impression de revenir d'un voyage dans le passé, d'une époque préhistorique (...) Merci la Colombie. Merci la France. Nous les Colombiens, nous savons que nous avons des frères de l'autre côté de l'Atlantique".
Cette libération réjouit non seulement la famille d'Ingrid Betancourt, mais également l'ensemble des personnes qui ont lui témoigné leur soutien tout au long de ces années. Le comité de soutien a annoncé qu'un rassemblement est prévu jeudi à Paris sur le parvis de l'hôtel de ville. A partir de 17h et pour une "bonne partie de la nuit", tous ceux qui ont gardé espoir pourront se retrouver devant le grand portrait d'Ingrid Betancourt qui avait été affiché. Un mot pourra désormais y être accroché : Liberté.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Roofette, le 03/07/2008 à 22h13 : Quelle émotion ce matin lorsque j'ai appris cette libération. Quel soulagement pour cette famille déchirée et pour ces enfants qui vont enfin retrouver leur maman !! C'est inespéré et magnifique.
  • Timy, le 03/07/2008 à 19h42 : Encore du champagne ,il y a longtemps que j ai gouter au champagne, Mr sarkozy allez comme le peuple français est toujour la pour paié profiter .je suis heureux pour c'est enfants mes j'espere que mangera pas de ingid a chaque repas et qu 'ont arrète les dépense franchement Mr sarkozy si vous manger bien tous les jour ,et bien depensés
  • Pinard nadine, le 03/07/2008 à 17h59 : Je suis contente pour tous ces proches.mais on est loin d'en faire autant pour retrouver des enfants disparus et ce quelles qu'en soient les raisons.il est vrai aussi que ce sont nos impots qui vont payer les frais du voyage,
  • Shannoa, le 03/07/2008 à 16h14 : Enfin ,il était temps.Elle n'étais meme pas considérée comme une prisonniere,en prison ,ils ont l'eau chaude pour se laver et de la nourriture en suffissance.Maintenant, elle va avoir besoin du temps pour se reconstruire.Ingrid nous amis bloggeurs skyrock avons signer des pétitions pour ta libération.Sommes de tout coeur avec toi
  • Raphaël Zacharie de Izarra, le 03/07/2008 à 15h39 : INGRID BETANCOURT : UN SUCCES MEDIATICO-COMMERCIAL La libération de madame Bétancourt est en soi un fait anecdotique et ne concerne réellement que la personne elle-même et son entourage. Le reste est pur matraquage médiatique de la population. Cette histoire n'aurait jamais dû concerner les millions de lobotomisés télévisuels mais exclusivement les gens qui étaient dans la partie : famille, amis, proches politiques. Il ne s'agit pas des funérailles de Hugo ici, juste d'une épopée médiatico-pseudo-politique, voire simplement mondaine. Un roman-feuilletons créé par de vaniteux journalistes. Les médias ont pris en otage des millions de personnes qu'ils ont captivées artificiellement avec leurs méthodes habituelles de manipulations des esprits. Après le grand matraquage des masses, ce sera l'adoucisseur larmoyant qui incitera à faire écouler un pavé relatant les six ans de captivité de Bétancourt, pavé publié en centaines de milliers, voire en millions d'exemplaires.


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience