• Astro & Tarots
  • Horoscope Chinois

Petite histoire de l'astrologie chinoise

Article par Isabelle COLLAY avec Agence , le 22/09/2008 à 14h42 , modifié le 21/04/2009 à 10h15 0 commentaire

Connaissez-vous l'astrologie chinoise ? L'astrologie chinoise est très ancienne et même si la Chine de Mao a interdit le métier d'astrologue, aujourd'hui encore beaucoup de Chinois se font établir leur horoscope ou évitent d'avoir des enfants les années du cheval de feu !

L'astrologie chinoise, liée au taoïsme, s'est beaucoup développée dans la Chine ancienne. On en trouve trace dans les récits de Marco Polo qui évoquent cinq mille astrologues à la cour de Kubilay Khan. Il semble que plusieurs écoles se partageaient des théories différentes sur la configuration céleste, mais toutes avaient la même façon d'interpréter l'horoscope : noter les positions des astres au moment de la naissance.
En Chine, l'astrologie se base sur 12 signes. L'astrologie chinoise suit le cycle lunaire qui fixe le calendrier chinois. Elle comporte 12 signes comme l'astrologie occidentale sauf que chaque signe recouvre une année lunaire complète. Ces douze signes portent des noms d'animaux et chaque animal a des caractéristiques qu'il transmet au natif de son signe.
Les origines de l'astrologie chinoise. Selon une légende très ancienne, Bouddha trouvant que la Chine avait besoin d'être réorganisée, invita un jour de Nouvel An, à sa cour, tous les animaux de la création. Seuls douze d'entre eux arrivèrent à l'heure, aussi Bouddha leur offrit-il de donner leur nom à une année dans l'ordre de leur arrivée : le Rat, le Buffle, le Tigre, le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon.
Le Nouvel An chinois ne correspond pas au Nouvel An occidental... Tous les douze ans, il y a donc un changement de cycle. 1900 fut l'année du rat, comme 2008. Le Nouvel An ne commence qu'en février - à une date qui n'est pas fixe, car il dépend du calendrier lunaire, aussi si vous êtes né(e) en janvier 2009, vous êtes encore Rat.
En Asie, les différents pays ont adopté les mêmes animaux avec quelques variantes : au Viêt Nam, le Poulet remplace le Coq, au Japon, le Lièvre remplace le Chat.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience