• Loisirs
  • Cinéma & Sorties

La piste : une belle traversée du désert

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 08/02/2006 à 18h01 , modifié le 02/06/2008 à 15h30 0 commentaire

Le cinéaste Eric Valli a quitté l'Himalaya pour la Namibie. Résultat : un film esthétique, informatif, au scénario, en revanche, parfois trop léger.

Réalisateur : Eric Valli
Scénariste : Philippe Lyon
Acteurs : Camille Summers, Julian Sands, Eriq Ebouaney
En salles depuis le 8 février

Plein les yeux
Le héros de ce film est le désert ! Gigantesque, inquiétant et beau à la fois, il est montré, décrit et même sublimé par le réalisateur, qui (ça se sent à chaque prise de vue) a longtemps été photographe avant de se lancer dans le cinéma (avec Himalaya, l'enfance d'un chef). Ce désert, les personnages le traversent, l'admirent, le craignent, s'y perdent et s'y abandonnent, pour finalement le vaincre.

La piste - L'afficheHistoire de famille
Le prétexte d'Eric Valli et Philippe Lyon pour nous ramener ces belles images ? L'histoire de Grace, 14 ans, dont le père s'écrase en avion au beau milieu du désert namibien, lors d'une expédition humanitaire. Tandis que celui-ci se fait capturer par des trafiquants de diamants, la jeune fille part à sa recherche, à pied et accompagnée de leur ami Kadjiro. Une trame enthousiasmante, malheureusement traitée avec trop de bons sentiments.

Histoire d'Afrique
Outre la beauté du désert, ce film présente un autre atout : la description, même légère, de cette partie de l'Afrique méridionale. Les auteurs y abordent les conséquences des guerres et du trafic de diamants, dénoncent l'horreur des enfants soldats, mais dépeignent aussi les systèmes tribaux et traditionnels avec un regard respectueux.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience