• Loisirs
  • Cinéma & Sorties

''Les femmes de l'ombre'' : résistantes et héroïques

Article par Karin DANJAUME , le 18/02/2008 à 13h55 , modifié le 11/03/2008 à 16h33 1 commentaire

Sophie Marceau à la tête d'un commando de femmes engagées dans la résistance : à partir du 5 mars, le film "Les femmes de l'ombre" nous fait revivre un pan méconnu de l'engagement des femmes pendant la 2e guerre mondiale.

Engagée dans la résistance française, Louise (Sophie Marceau) s'enfuit à Londres après l'assassinat de son mari. Elle est recrutée par le SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill.
Les femmes de l'ombre : D. François, S. Marceau, M. Gillain, J. DepardieuOn lui confie sa première mission : la récupération d'un agent britannique tombé aux mains des Allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. L'homme n'a pas encore parlé mais le temps presse. Dans l'urgence, Louise doit constituer un commando de femmes choisies pour les besoins de  l'opération. Pour le recrutement, tous les moyens sont bons : mensonges, chantage, remises de peine... Elle engage Suzy (Marie Gillain), danseuse de cabaret et grande séductrice, Gaëlle (Déborah François), jeune spécialiste en explosifs  et Jeanne (Julie Depardieu), prostituée, capable d'assassiner de sang froid. Parachutées en Normandie, elles sont rejointes par Maria (Maya Sansa), juive italienne, opérateur radio. La mission qui avait pourtant bien commencé, va rapidement se compliquer...
Contraintes de retourner à Paris, le SOE leur fixe un nouvel objectif : éliminer l'une des pièces maîtresses du contre-espionnage nazi, le colonel Heindrich. L'homme en sait trop sur les préparatifs du débarquement et la mission est presque suicidaire...

Hommage aux résistantes
 
 Film d'action au féminin, Les femmes de l'ombre de Jean-Paul Salomé rend hommage aux résistantes de la 2e guerre mondiale, engagées physiquement dans le conflit et dont l'action est souvent méconnue.
A travers ce groupe de cinq femmes, on découvre en images le quotidien de la guerre : la vie dans Paris, l'entraide, la violence, la torture, l'action... Chacune d'entre elles est engagée (de gré ou de force) pour des raisons différentes et vit le conflit de façon très personnel sans héroïsme grandiloquent pour la plupart.
 
Les femmes de l'ombre de J.P. Salomé : Sophie MarceauEst-ce parce que ce film met en scène des héroïnes féminines, là où on a l'habitude de voir des hommes, qu'il se révèle aussi fort ? Le rapport de ces femmes à leur intégrité physique est un élément qui permet de ressentir la force de leur engagement et toute la violence de cette période de l'Histoire. Le réalisateur s'en explique : " ... ces femmes se mettaient en danger physiquement, pour toujours. Avec les tortures qu'elles subissaient, leur rapport à la maternité était mis en jeu, elles prenaient le risque de ne plus pouvoir avoir d'enfants. Elles étaient atteintes dans leur féminité ainsi que dans leur intimité. C'est précisément cela que je trouvais fort dans ce sujet. Cela modifie le regard porté sur chacun de leurs actes, la dimension émotionnelle est plus grande."
 
Le film a été tourné en décor naturel et on retrouve un Paris ancien (quai de métro, appartements...) qui donne toute sa véracité aux images. On notera également le soin particulier apporté à recréer les coiffures et les costumes d'époque.

Enfin mention particulière aux actrices de cette tragédie dont Sophie Marceau qui campe magnifiquement un personnage sans concession et prêt à tous les sacrifices, inspiré d'une résistante ayant réellement existée. 


"Les femmes de l'ombre" de Jean-Paul Salomé avec Sophie Marceau, Julie Depardieu, Marie Gillain, Deborah François, Maya Sansa, Moritz Bleibtreu et Julien Boisselier
Sortie le 5 mars 2008

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Clémence, le 04/03/2008 à 20h48 : Très beau film, j'encourage tout le monde à aller le voir, sophie marceau est juste sublime dedans.


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience