• Loisirs
  • Cinéma & Sorties

Femme placard ou femme commode ?

Article par Sandrine Leveugle , le 06/03/2007 à 15h12 , modifié le 07/03/2007 à 10h00 0 commentaire

Courrez vite au théâtre du Petit Hébertot à Paris : depuis le 1er mars, La femme placard - incarnée par la comédienne Sylvie Flepp -, réveille chez chacune d'entre nous des amours, des espérances, des désillusions, des chagrins... Le tout servi par un très beau texte !

La femme placard - AfficheUn texte acéré, drôle et touchant de Chantal Alves Malignon (écrit spécialement pour la comédienne Sylvie Flepp), une mise en scène à la fois sobre et rythmée d'Isabelle Rattier (qui a récemment œuvré pour Les monologues du vagin), une interprétation toute en nuances de Sylvie Flepp (connue également pour son personnage de Mirta dans Plus belle la vie sur France 3) : La femme placard signe la collaboration réussie de trois femmes pour un spectacle qui, s'il touchera obligatoirement le public féminin (comment ne pas s'identifier, à un moment ou à un autre, à cette femme qui continue à aimer " l'homme de sa vie " alors que celui-ci ne la mérite pas), ne manquera pas d'interpeller également la gente masculine (eux aussi pourront facilement s'identifier à l'un des hommes qui passent dans la vie de la Femme placard : le macho, le lâche, le galant, le premier amour, le flic...).

Un homme ?...
Dans cette pièce, la femme est un meuble.
La femme " placard " est celle qui n'a qu'une seule porte, un seul homme dedans et un immense foutoir qui l'accompagne ; c'est celle qui ne peut pas être infidèle, celle qui ne s'accommode pas de compromis ; c'est celle qui excuse tout, le mari volage, le mari buveur, le mari qui lui refuse sa tendresse. " Et pourtant, c'était ça, mon rêve de petite fille : (...) un homme honnête, courageux, travailleur, sensuel, intelligent, viril... Parfois paternel, un rien macho, toujours amoureux. Un grand homme qui sache se faire tout petit quand vous en avez envie. Un homme unique dans votre cœur, dans votre lit, dans votre esprit, bref un homme, un seul, pour la vie ".

...ou des hommes ?
De son côté, la femme commode dispose de multiples tiroirs, dans lesquels elle range ses hommes : " un homme dans sa vie, un homme dans son lit, un homme dans son cœur, (...) celui qui vous fait avancer et celui que ne vous dit jamais non. Vrai tendre ou petit sauvage, romance ou série noire... ".

L'auteur joue malicieusement avec les mots et les rimes : " Je ne veux pas croire à ce naufrage. Ca va passer, ce n'est qu'un orage. Mon amour-propre enrage, mais soyons sublime, oublions l'outrage ! Pour réussir le sauvetage et repartir pour un long voyage, il faut faire un grand ménage, redéfinir le balisage... Et toi, plus question d'être volage ! "

Et vous, êtes-vous totalement placard ou carrément commode ? Ou plutôt un peu des deux ? Réponse au Petit Hébertot jusqu'au 31 mars !

Pratique :
Du jeudi au samedi à 19 heures. 20 €.
Réservations : 01 43 87 23 23
78 bis, bd des Batignolles, 75 017 Paris.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience