• Loisirs
  • Livres & Musique

Des revenants qui ont du rythme

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 01/08/2006 à 10h43 , modifié le 01/08/2006 à 11h14 0 commentaire

Le parolier Alain Pozzuoli a réuni vingt-deux écrivains pour imaginer des nouvelles fantastiques, avec des grands noms du jazz pour protagonistes.

Dans ce recueil de nouvelles, musique et littérature font bon ménage : les personnages centraux de ces histoires sont les grands maîtres du jazz. Un sujet d'inspiration sans limites pour les auteurs, puisque ces pionniers, de Django Reinhardt à Billie Holiday, en passant par Sidney Bechet, sont aujourd'hui tellement mythiques que l'on peut presque se demander s'ils ont vraiment existés.
Du coup, les vingt-deux auteurs de ces histoires fantastiques ont pu prendre toutes les libertés sur les biographies de ces "légendes". C'est ainsi que l'on apprend que Paolo Conte a conclu un pacte avec le diable, qu'une journaliste française a sauvé la vie de Duke Ellington, battu à mort par des miliciens racistes, ou que Boris Vian joue des bœufs au Paradis.
A l'origine de ce recueil, Alain Pozzuoli est un passionné de musique. Il a écrit des chansons pour Magali Noël et Marie Laforêt, une pièce de théâtre sur Billie Holiday et plusieurs anthologies. Il a fait appel à des écrivains venus d'horizons très différents, tels que la réalisatrice Nadine Monfils, l'ancien membre du groupe de rock Taxi Girl Daniel Darc, la comédienne Florence Maury ou le journaliste Jérôme Pierrat.
Fantômes du Jazz, Les Belles Lettres, 21 €

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience