• Loisirs
  • Livres & Musique

No promises, de Carla Bruni : promesses tenues

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 14/02/2007 à 17h48 , modifié le 15/02/2007 à 17h05 0 commentaire

Avec son nouvel album, la chanteuse franco-italienne ne déçoit pas ses fans, et ravit les amateurs de poésie.

Si Carla Bruni est restée fidèle à la musique de son premier album, elle a pris un tout autre tournant pour les paroles. Car ses douces mélodies, à la fois folk, blues et rock, servent cette des textes anglais et, qui plus est, ceux de poètes du XIXe siècle.
C'est ainsi que nous découvrons avec "Those dancing days", premier single de l'album, un fabuleux poème onirique de William Butler Yeats, qui commence ainsi : "Come, let me sing into your ear, Those dancing days are gone" ("Viens, laisse-moi te chanter à l'oreille que ces jours dansants ne sont plus"). Le ton est donné : la chanteuse a changé.
C'est une véritable promenade littéraire qu'elle nous offre. Elle nous permet notamment d'approcher les œuvres de l'Américaine Emily Dickinson, qui est restée cloîtrée toute sa vie chez elle, après la mort de son amoureux, et de Dorothy Parker, actrice et poétesse à l'esprit caustique. Entendre leurs magnifiques textes donnent vite envie d'en savoir plus sur ces auteurs.
No Promises, Carla Bruni, Naïve, 15 €

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience