• Loisirs
  • Livres & Musique

Pour l'arrivée d'Harry Potter, les fans étaient massés sur les Champs-Elysées

Article par Relaxnews , le 26/10/2007 à 14h06 , modifié le 26/10/2007 à 18h39 0 commentaire

Depuis 00h01 ce matin, les fans du célèbre sorcier Harry Potter ont enfin pu acheter la version française du septième et dernier livre écrit par J.K. Rowling, Les Reliques de la Mort. De nombreux lecteurs et mordus du sorcier se sont massés aux magasins Fnac et Virgin des Champs-Elysées à Paris, qui s'étaient apprêtés pour l'occasion.

Harry PotterUne foule d'environ 500 fans s'ést retrouvée devant les magasins tôt dans la soirée afin de prendre les premières places dans les files d'attente organisées sur le trottoir. Les deux enseignes avaient fait évacuer leur clients aux environs de 23h30, le temps de mettre en place les livres et surtout les décors reproduisant l'univers Harry Potter.

Les portes cachées par de grands rideaux noirs ont bien été ouvertes à minuit pour les fans, accompagnées de son de cloche et d'un décompte en choeur. L'entrée s'est effectuée au compte-goutte par la sécurité, laissant les retardataires trépigner d'impatience.

La sécurité et la police ont veillé à éviter d'éventuels débordements mais l'ambiance est restée bon enfant et l'attente s'est déroulée dans la joie et la bonne humeur. La plupart des lecteurs s'étaient déguisés pour l'occasion : fausses cicatrices sur le front, écharpes "Griffondor" et chapeaux de sorcière... L'avenue des Champs-Elysées a pu également accueillir des comédiens embauchés par l'une des enseignes, recomposant l'équipe des professeurs de la saga Harry Potter. Une "potion" bouillonnante dans un chaudron était offerte à tous les passants, et des équipes de files d'attente avaient été créées, entre autres la file "Griffondor".
1,8 million d'exemplaires ont été mis en place dans la France entière en prévision des 250.000 livres vendus cet été dans sa version originale.

Harry PotterA quelques pas de là, rue Bayard, le "Magicobus" plus vrai que nature accueillait les fans de tout âge. Mis gratuitement à disposition par les éditions Gallimard, en partenariat avec RTL, le bus proposait un jeu de 7 énigmes suivi d'un tirage au sort dont le nom du gagnant sera publié sur le site.

L'âge moyen des fans sur place hier allait de 15 à 35 ans mais tous étaient du même avis, la fin d'Harry Potter les attriste au plus haut point bien que certains tentent de positiver. A l'instar d'Elodie, 22 ans : "Toutes les meilleures choses ont une fin... Je ne le lirais pas ce soir, je vais prendre mon temps pour le savourer."

Mais parmi les fans, surtout les plus jeunes, on retrouve un certain nombre de sceptiques même sous les déguisements. Charline, 16 ans indique que "Les premiers étaient très sympas mais les derniers tomes sont trop lugubres, trop sombres..." Thèse appuyée par les copines qui sont également déçues par les films jugés "trop modifiés".

Quant aux trentenaires et aux inconditionnels, c'est bel et bien le coup de déprime. Myriam, 36 ans : "C'est très triste que ce soit fini, Harry faisait un peu partie de la famille."
Le Groupe Rock Harry Potter, de 15 à 22 ans : "C'est le début d'un très long deuil, on a grandi avec Harry. Quand on a commencé à le lire, on avait l'âge du héros, alors forcément on s'est retrouvé en lui : quand il était pénible, on était pénible... Ca va être très dur sans lui."

La majorité des fans sur place avaient déjà lu la version anglaise et pour certains, avaient même commandé le livre pour le lendemain. Le site de l'éditeur de la saga Harry Potter en France, Gallimard (www.gallimard.fr), était inaccessible.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience