Marie Darrieussecq analyse la douleur d'un deuil prématuré dans "Tom est mort"

Article par Laure PATRY , le 06/08/2007 à 16h59 , modifié le 21/02/2008 à 21h28 1 commentaire

Révélée en 1996 avec son premier roman Truismes, Marie Darrieussecq a connu un succès immédiat et mondial. Un an après le recueil de nouvelles Zoo, elle revient avec un récit subtil et délicat sur la mort d'un enfant dans Tom est mort (en librairie le 30 août).
L'auteure imagine une femme qui, pour empêcher l'oubli et le contrer, décide d'écrire l'histoire de Tom, son enfant de quatre ans, décédé prématurément. Avec ce roman au thème insoutenable, Marie Darrieussecq met des mots sur la douleur d'une mère, sur la souffrance et le souvenir tragique.
Avec Le Pays, publié en 2005, Marie Darrieussecq disséquait l'identité à travers le destin d'une jeune couple. Les droits d'adaptation de son premier roman Truismes ont été acquis par Jean-Luc Godard.
 
Marie Darrieussecq, Tom est mort
Sortie : le 30 août
P.O.L
TOUT SAVOIR SUR
BlocInscriptionNewsletter_papieredito
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

  • Chantal lefevre, le 04/03/2009 à 12h31 : Je ne comprends pas du tout la notion de "deuil prématuré"... Attention au compactage des mots, des idées... ces mots, c'est aussi la vie et la souffrance des gens. Existe-t-il des "deuils non prématurés"?


de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience