Humour et superficialité

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 16/08/2006 à 16h09 , modifié le 26/02/2008 à 17h40 0 commentaire

Une incursion new-yorkaise dans le monde des Paris Hilton et Compagnie, ça vous tente ? A quoi ressemble la vie des filles dans la vingtaine dont les cheveux sont aussi dorés que leur existence ?

A une pléiade d'invitations aux avant-premières, à des voyages en jet privé, à des questions existentielles du style : "Mon vêtement préféré est-il ma veste en cuir McQueen ou ma paire de chaussures beige de Manolo ?" et surtout, à une obsession : rester maigre et toujours porter des vêtements griffés, pas encore sortis.

Blonde Attitude, le livre de la superficialité ? Oui, mais pas seulement. L'écriture de Plum Sykes est très ironique, sa plume est pleine d'humour. On sent que son héroïne, fortement inspirée par l'auteur elle-même, n'est pas dupe. Son regard sur cet univers est corrosif mais tendre. Elle aime ce monde mais sait que malgré tout, il est trop frivole pour être sincère.

Ironie du sort, Plum Sykes est journaliste au Vogue Américain et remercie chaleureusement à la fin de son roman... Anna Wintour, qui a inspiré la terrible Miranda dans Le diable s'habille en Prada de Laura Weisberger. C'est donc un peu comme si on avait affaire à deux clans : les pro et les anti Miranda ! Plus exactement celles qui acceptent la vie vide mais terriblement glamour des riches jeunes filles branchées, et celles qui la rejettent pour sa futilité. A vous de voir où vous vous situez...

Blonde attitude, Plum Sykes, Pocket, 5,89 euros                              CC

TOUT SAVOIR SUR
BlocInscriptionNewsletter_papieredito
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience