Eté strident, de Ling Xi

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 05/09/2006 à 15h48 , modifié le 26/02/2008 à 22h08 0 commentaire

Par Benjamin Saragaglia
Lire le premier chapitre

Les héros
Un vieil homme qui élève des cafards en Chine, en 2070, pour la première histoire. Un plus jeune, en 1980, qui est amoureux de son voisin, dans la suivante. Puis un jeune cadre chinois à Paris, en 2006, dans la dernière partie.

L'intrigue
Même si les dates et les lieux sont différents, ces trois hommes sont d'une certaine manière les mêmes. Ils cherchent à s'adapter à un monde qui ne les comprend pas.

Le décor
La Chine de 1980 est pauvre et dure à vivre, celle de 2070 est ultralibérale, contrôle le monde, mais n'est pas plus agréable. Quant au Paris de 2006, il semble serein, mais difficile d'accès aux étrangers.

Le style
Ling Xi ne vit en France que depuis 1998. Pourtant, elle écrit directement en français, de surcroît dans un style admirable : coulant et explicite.

Trois adjectifs pour qualifier ce livre
Acerbe, triste, direct.

Pourquoi vous aimerez
Pour les lauriers-roses, omniprésents dans ces trois histoires. Cette plante d'été est aussi belle et attirante que dangereuse : toutes ses parties sont toxiques. Une métaphore de la Chine capitaliste.

L'auteur
Ling Xi est née et a travaillé en Chine, avant de réussir un concours organisé par les écoles de commerces françaises. Depuis, elle travaille en France en tant qu'analyste financier.

Eté strident, Ling Xi, Actes Sud, 16 €
Lire le premier chapitre

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience