Clémence Boulouque : l'histoire trouble de la France durant l'Occupation

Article par Laure PATRY , le 22/08/2007 à 16h17 , modifié le 27/02/2008 à 14h45 0 commentaire

Avec Nuit ouverte, son nouveau roman, Clémence Boulouque aborde l'histoire de la France, la période de collaboration avec le régime nazi, mais aussi le sentiment complexe d'intime culpabilité.
Un metteur en scène décide de porter à l'écran l'histoire de la vie de Regina Jonas, première femme rabbin au monde, ordonnée à Berlin en 1935, deux ans après la prise de pouvoir d'Hitler. Aumonière du camp de Theresienstadt entre 1942 et 1944, elle meurt à Auschwitz fin 1944.
L'actrice Élise Lermont doit incarner cette femme au destin incroyable. A travers ce personnage, elle prend conscience de cette page noire de l'histoire de l'Europe, de la France, mais aussi de sa famille. Ce rôle lui permet d'ouvrir les yeux sur une partie de son histoire familiale, lorsqu'elle apprend le passé trouble de ses grands-parents durant l'Occupation et les compromissions de sa famille. 
 
Clémence Boulouque, Nuit ouverte
Sortie : le 24 août
Editeur : Flammarion
18 euros
TOUT SAVOIR SUR
BlocInscriptionNewsletter_papieredito
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience