Des arguments de poids

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 27/06/2006 à 18h10 , modifié le 27/02/2008 à 12h15 0 commentaire

Voilà plus d'un siècle que Oscar Wilde a écrit "Le portrait de Dorian Gray", roman dans lequel le héros obtient la jeunesse (et la beauté) éternelle grâce à un tableau qui vieillit pour lui.
Dans un style plus moderne et plus féminin (la misogynie en moins, bien sûr !) Sylvie Overnoy a eu la bonne idée de reprendre ce schéma : Doriane garde la ligne éternelle, grâce à une poupée qui grossit à sa place ! Un vrai miracle pour cette gourmande qui fait attention à son poids, dans laquelle plusieurs vont se reconnaître. Jubilatoire et traité avec poésie.
Le pèse-personne de Doriane G., de Sylvie Overnoy (Anne Carrière), 16 €
                                                                                                     BS

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience