• Loisirs
  • Livres & Musique

Anne Guillard, et sa BD qui s'attaque aux poils

Article par Karin Danjaume , le 14/02/2006 à 12h05 , modifié le 14/02/2006 à 12h19 0 commentaire

Valentine est une héroïne d'un genre nouveau qui s'attarde sur un problème bien connu des femmes : l'éradication des poils. Sa créatrice, Anne Guillard, que l'on compare déjà à Claire Brétécher, nous en dit plus sur ce personnage.

Valentine - Tome 1 - CouvertureUn ovni vient de débarquer sur la planète BD : Valentine, jeune femme célibataire, névrosée et allergique aux poils ! Pas vraiment aventurière et encore moins canon de beauté, elle cristallise ses angoisses dans une quête désespérée de la peau lisse. Ni sa mère, ni ses copines et encore moins son psy ne parviennent à la sortir de sa solitude. De gags acerbes en parodie de magazine féminin hilarante, on se délecte des petits et grands malheurs de cette Valentine désabusée, un rien cinglée mais très attachante. Anne Guillard, sa créatrice, nous la présente plus longuement.

Pourquoi avoir réalisé une BD entière sur le thème des poils ?
C'est un sujet qui n'est jamais abordé dans la littérature ou le cinéma. Un peu en presse écrite mais sous un angle technique. Pourtant les poils passionnent les filles, il n'y a qu'à écouter les conversations entre copines - on en parle rarement avec les garçons...

Et pourquoi une caricature de magazine féminin ?
Avec les poils, cela coulait de source. Je ne suis pas une grande lectrice de magazines féminins mais à chaque fois que j'en lis, je trouve qu'ils ne sont pas toujours très réalistes et qu'on nous prend un peu pour des imbéciles. En fait, ce numéro de Elle & Décoloration, c'est mon point de vue de lectrice sur cet univers.

Comment définiriez-vous Valentine, le personnage principal ?
Je dirais qu'elle est attachante, excessive et... obsessionnelle !

C'est un personnage avec une personnalité marquée, tant émotionnelle que physique. Qui vous l'a inspiré ?
Au départ, c'est un gribouillis comme un autre. Puis, j'ai essayé de la faire vivre sur une ou deux pages avant de m'y mettre totalement. J'ai mis deux ans à réaliser cet ouvrage. Valentine n'est pas directement inspirée de mon vécu mais je voulais un personnage qui ne réponde pas aux critères ambiants. J'avais envie qu'elle soit réaliste et qu'elle ressemble à la plupart des femmes.

Valentine est drôle parce qu'obsédée par ses poils mais elle a aussi un côté plus sombre et complexe...
Cela la rend plus attachante d'avoir tous ces problèmes. Elle acquiert une dimension humaine qui évite d'en faire un personnage trop parfait ou uniquement drôle. Ce qui me touche dans l'humour, c'est le fait de pouvoir rire de choses tristes. Cela permet une identification au personnage. En outre, d'un point de vue créatif, il est plus facile de faire rire avec un personnage déjanté.

Ce personnage n'a pas sa langue dans sa poche. Le ton général de la BD est un peu acerbe. Etes-vous féministe ?
Bof... Non je ne pense pas. Mais cette BD est une façon d'exprimer un ras-le-bol contre la dictature du bonheur, de la minceur, de l'homme idéal que l'on doit trouver à tout prix... Valentine est certes célibataire mais elle n'est pas une célibattante. C'est voulu et assumé.

Vous avez un style et une écriture très matures pour votre âge (NDLR : elle est née en 1981). D'où cela vient-il ?
Je ne sais pas... Peut-être est-ce parce que j'aime beaucoup Desproges !

Et pour inventer tous ces gags sur les poils, il a fallu de l'imagination non ?
C'est pour cela que j'ai introduit d'autres personnages et les éléments du magazine féminin. Mais j'aurais pu faire plein d'autres planches, j'avais encore des idées ! Ceci dit, le tome 2 ne sera pas sur le thème des poils. Valentine est tout de même un peu cinglée donc je ne pouvais pas la laisser toute seule à discuter avec ses poils. Je vais la faire sortir de chez elle pour qu'elle se fasse soigner. Mais elle va rester dépressive et passer d'une obsession à une autre...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience