• Loisirs
  • High-tech

Choisir un caméscope

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 22/11/2006 à 16h57 , modifié le 25/02/2008 à 17h10 0 commentaire

C'est un véritable boom ! Que ce soit pour offrir ou pour faire des films en famille, tout le monde se rue sur les caméscopes numériques avant les fêtes de fin d'année. Si vous aussi vous comptez vous lancer dans le 7e art version amateur, il va d'abord falloir choisir entre les quatre formats d'enregistrement disponibles... en vous appuyant sur nos conseils !

Les caméscopes miniDV
Les MiniDV sont des petites cassettes de 6,5 centimètres de large. C'est le plus ancien des formats utilisés par les caméscopes numériques, mais il est encore loin d'être complètement supplanté par les nouveaux venus. Car, ne compressant quasiment pas l'image, il offre une très grande qualité d'enregistrement. D'ailleurs, les caméscopes haut de gamme, dits HD pour Haute Définition, utilisent souvent des MiniDV.
Toutefois, le passage du film vers un ordinateur est un peu long, ce qui ne facilite pas le montage. De plus, les cassettes ne durent qu'une heure... il faut donc en prendre plusieurs avant de partir en vacances (elles coûtent moins de 5 € l'unité).
Ordre de prix : 250 à 500 euros environ.
Les plus
+ La qualité d'image
+ Le prix
Les moins
- La durée limitée des cassettes
- Nécessite de l'entretien

Les caméscopes avec disque dur
L'arrivée de cette nouvelle technologie dans l'univers des caméscopes a complètement changé la donne. Car, avec un disque dur, le temps d'enregistrement n'a plus beaucoup de limites. Ainsi, un disque de 20 Go peut contenir 5 à 25 heures, et il n'est pas impossible qu'ils atteignent un jour quelques centaines de Go...
Toutefois, cet avantage est pondéré par l'autonomie de la batterie : deux heures seulement, en général !
Ces caméscopes permettent de faire directement des montages, sans passer par un ordinateur. A contrario, pour lire vos films sur votre DVD de salon, vous devez d'abord les graver... depuis votre PC.
Ordre de prix : 500 à 1 000 euros environ.
Les plus
+ La capacité d'enregistrement
+ La simplicité de montage
Les moins
- Le temps pour passer au format DVD
- Mieux vaut acheter une batterie supplémentaire

Les caméscopes DVD
Ces caméscopes gravent vos enregistrements sur un DVD de 8 centimètres de diamètre. Sur chacun de ces disques miniatures, vous pouvez stocker 20 minutes de film (une heure selon la qualité). Ils coûtent environ 10 € les 5. Les RW coûtent deux fois plus cher, mais sont réenregistrables.
Outre la possibilité de garder plusieurs DVD d'avance avec soi, et donc de prévoir plusieurs heures d'enregistrement, le principal avantage est sa simplicité d'utilisation : vous pouvez lire vos films en deux temps trois mouvements sur un lecteur de DVD de salon.
En revanche, le montage est moins évident : vous devez copier votre enregistrement sur un ordinateur, faire vos coupes, puis réenregistrer sur un DVD (le même, s'il est RW, sinon, il en faut un autre.)
Ordre de prix : 350 à 700 euros environ.
Les plus
+ La simplicité d'utilisation
+ Le prix des DVD
Les moins
- La faible durée des DVD
- Peu pratique pour le montage

Les caméscopes à carte mémoire
Miniatures, ces cartes se placent dans votre caméscope comme dans un appareil photo. Les meilleures, pour l'instant, peuvent contenir 2 Go (une demi-heure d'enregistrement en bonne qualité). Et il est fort probable que les prochaines soient bien plus conséquentes. Vous pourrez alors obtenir de bien meilleures performances en rachetant simplement une carte, sans changer de caméscope. Attention, les cartes de 2 Go coûtent aujourd'hui près de 75 euros...
Autre avantage de cette technologie : comme elle demande peu de mécanique, elle permet des caméscopes compacts et légers (300 grammes grand maximum, quand les autres dépassent facilement 500 grammes).
Ordre de prix : 180 à 400 euros environ.
Les plus
+ La capacité d'évolution
+ Les dimensions réduites
Les moins
- Les difficultés pour faire des DVD
- Le prix des cartes mémoires

Sachez décrypter les caractéristiques de chaque modèle

La résolution du capteur

Plus elle est élevée, meilleure l'image sera... jusqu'à une certaine limite, car, de toutes façon, la qualité d'affichage de votre télé est limitée (720*576 pixels). Une très bonne résolution, à la rigueur, vous sera seulement utile pour faire des zooms au montage. Inutile, donc, de vous ruer sur ceux dépassant 800 000 pixels, sauf si vous faites partie des heureux possesseurs d'une télé haute définition.
Le stabilisateur
Cette fonction corrige légèrement, mais perceptiblement, les vibrations involontaires du cameraman avec le zoom. Vérifiez bien que votre caméscope en a un, c'est indispensable.
Les stabilisateurs optiques coûtent un peu plus chers mais, à qualité de stabilisation égale, les numériques abîment un peu la définition de l'image.
L'autonomie
La plupart des caméscopes sont équipés, à l'achat, d'une batterie qui dure au mieux deux heures... pour votre confort, il est préférable d'en acheter une autre, de rechange. Comptez entre 100 et 200 euros pour une batterie longue durée.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis



de Plurielles
SUR LE
    Plus de discussions sur le Plurielles.fr »
    logAudience