• Beauté
  • Soins

Témoignage : J'ai testé la douche autobronzante au henné

Article par Karima PEYRONIE , le 30/06/2009 à 17h59 , modifié le 11/08/2009 à 11h23 0 commentaire

Tout le monde n'a pas la chance de partir au soleil cet été ! Alors pour éviter le teint blafard devant les copines, pourquoi ne pas tenter la douche autobronzante au henné ? Un moyen de tricher, ni vu, ni connu... Mode d'emploi !

Le bronzage au henné est en fait un "tanning", c'est à dire un dépôt superficiel, qui ne pénètre pas la peau et ne l'agresse donc pas. Bye bye UV et autres faux amis pour un bronzage qui dure plusieurs jours!

J-1 : je prépare ma peau

Un mot d'ordre : la peau doit être parfaitement "nickel" pour recevoir le bronzage. Investissez votre salle de bain pour gommer, exfolier et épiler la peau. Le gommage et l'exfoliation permettront de se débarrasser des peaux mortes, afin d'éviter les poils incarnés  sous la peau pour le jour J. Utilisez un gant de crin pour le gommage et une crème exfoliante avec des grains moyens. Mieux vaut s'épiler avant la séance pour éviter d'avoir des traces ou points blancs après. N'oubliez pas que le bronzage est superficiel donc il s'agira de ne pas trop toucher la peau ensuite...

Jour J : mes premiers reflets cuivrés devant le miroir !

De ma peau satinée et de ma silhouette sombre, je me dirige vers l'institut. J'ai dit "silhouette sombre"? Petite explication : lorsque je sortirai de l'institut, le henné n'aura pas totalement séché, donc il risque de colorer mes vêtements! Et oui j'ai pensé à tout... les matières fluides sont idéales pour éviter toutes démarcations. Sous la lumière tamisée de l'institut, j'attends l'esthéticienne qui va m'appliquer elle-même la texture. Elle me place, debout devant un miroir sur des serviettes en papier. Elle s'approche de moi munie du fameux brumisateur au henné. Le but est de vaporiser centimètre par centimètre mon corps de la matière colorante. Un peu perplexe,  je m'exécute et me laisse aller au fur et à mesure par la senteur coco... Face, de dos, sur le côté, les yeux fermé, les bras en l'air...on dirait mon cours de yoga à s'y méprendre ! Au bout de 10 minutes, le jeu "du pile ou face" prend fin et la jeune fille s'éclipse me laissant seule, à moitié nue avec une assiette de pâtisserie et un thé, pour attendre que le produit sèche. Je m'exécute patiemment en savourant les pâtes d'amandes, divinement caloriques. Quelques minutes plus tard, la jeune fille me sort de ma rêverie gourmande, et je me rhabille avec une délicatesse religieuse. Un rapide coup d'œil devant le miroir et...je suis encore pâle ! Bon, il paraît que c'est normal, je ne verrai les premiers résultats qu'à partir des cinq prochaines heures. Interdiction formelle de prendre une douche et même de transpirer pendant ce laps de temps. Autant éviter les journées de canicule.

J+2 : j'entretiens mon bronzage artificiel

Quoi de meilleur réveil que de se retrouver comme par magie avec une peau caramélisée, chaude et halée ? Je n'ai pas viré citrouille, c'est comme si je m'étais exposée au soleil deux demi-journée. J'adore ! Et le résultat est totalement homogène...excepté mon cou ! Comme j'avais omis mon pendentif, je me retrouve avec le contour en forme de cœur en guise de bronzage...un tatouage du moins original ! Je sors, tout de blanc vêtu, et pas une seule tâche ! Mes copines s'étonnent de mon hâle, leur aurais-je caché un week-end à St Tropez ? Bon, au bout du quatrième jour, je ne peux plus nier que j'ai triché un peu puisque les premières teintes s'estompent peu à peu. C'est à ce moment-là, que je fais mon premier gommage pour garder la même homogénéité. Le teint dure un peu plus d'une semaine. Par sa brièveté, je le recommande particulièrement deux jours avant une soirée ou un événement.

Où ? Institut La Sultane de Saba, 8 bis rue Bachaumont, 75002 Paris, 01 4041 90 95

Prix ? 15€ visage et buste, 35€ le corps.

A la maison 

A défaut d'avoir une douche auto-bronzante à la maison, vous optez pour le spray rechargeable qu'on utilise plus facilement sur le visage, Lotion autobronzant, La Sultane de Saba, 35€.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience