• Beauté
  • Soins

Problème de cernes : mon regard broie du noir

Article par Karima Peyronie , le 19/05/2009 à 17h13 , modifié le 20/05/2009 à 17h26 0 commentaire

Vous avez beau faire des nuits de 12 heures, au petit matin c'est toujours la même rengaine : vous êtes cernée ! Comment y remédier ? Avant de vous ruiner en produits, il est important d'en connaître les causes exactes. Cernons donc le problème...

Les causes

Nous ne sommes pas tous égaux face aux cernes. Certains se plaindront à vie, tandis que d'autres n'en ont presque jamais entendu parler. C'est la dure loi de la nature, que l'on peut tout de même contourner et ça c'est la bonne nouvelle ! Ne nous précipitons pas, voyons d'abord  l'origine de ces marques.

La partie sous les yeux est la plus fragile du visage car la plus fine, elle est donc beaucoup plus sensible à toutes les variations externes ou internes. Cette finesse exerce aussi une transparence qui laisse entrevoir le réseau sanguin très dense. C'est pourquoi certaines personnes peuvent avoir une partie très violacée en dessous de l'œil mais aussi jusque dans le coin interne. Cette cause naturelle est souvent héréditaire et peut être accentuée selon la couleur de la peau.

Autre facteur naturel : l'âge.  Les premiers marqueurs de temps ont la fâcheuse habitude de se déposer sur cette partie fragile. Un manque d'hydratation et ce sont ridules et cernes assurés. Et pour cause lorsque l'on sait que la périphérie de l'œil est un endroit pauvre en sébum, donc qui s'assèche  très facilement : un véritable nid pour les rides.

Heureusement, il y existe aussi d'autres éléments extérieurs, responsables des cernes, et qui sont eux remédiables plus facilement. Au top, on retrouve, bien entendu, le manque de sommeil. Des nuits blanches ou trop courtes, un stress trop intense, et un excès d'excitant comme le café ou thé pour tenir le coup : voici le tiercé gagnant pour se retrouver auréolée au petit matin.

Et pour nous les femmes, les choses peuvent aussi s'aggraver à cause de nos fluctuations hormonales (grossesse, période menstruelle...) qui impactent aussi sur notre état de fatigue et notre circulation sanguine... Si en plus, vous abusez du soleil, que vous fumez et buvez de l'alcool, vous aurez alors peu de chance de retrouver un teint frais et sain. Plaisir ou beauté, à vous de choisir...
 
Les différentes formes de cernes

Selon le type de cernes, vous choissiez le traitement adéquat. Ainsi on distingue :  
- les cernes colorés : les plus fréquentes, ils sont de couleur violacée et souvent dus à une mauvaise circulation.
- les cernes creux : ils sont présents lorsqu'il existe un renforcement sous l'oeil, ils sont creusés et s'accompagnent souvent de poches.
 
Les solutions

Naturelles

Avant de vous lancer dans des traitements lourds et plus ou moins onéreux, essayez de reprendre une bonne hygiène de vie qui commence par de bonnes nuits de sommeil.  Rétablissez aussi une alimentation équilibrée, appauvrie en graisses, sucres et produits transformés, ce qui permet de ne pas trop accumuler de toxines. Remplacez le thé et le café un maximum avec de l'eau pour hydrater l'organisme. Et oubliez pour de bon cette satanée cigarette qui ne vous veut pas du bien !

La détente oculaire est aussi primordiale. Ainsi vous ferez des pauses toutes les heures pour celles qui sont rivées devant leur ordinateur toute la journée. Pendant ces pauses, effectuez des étirements, respirez profondément, et massez vous l'arcade par points de pression. Créez aussi deux minutes d'obscurité en lovant vos mains autour de vos yeux, la détente est immédiate.

Autre méthode plus surprenante : la gymnastique oculaire. Pour cela, il suffit de reproduire le geste de l'ophtalmologue, qui consiste à approcher un stylo le plus près du nez, en maintenant une vision nette. Il est plutôt recommandable de faire cet exercice toute seule, vos collègues risqueraient de ne pas comprendre.
 
La chirurgie
C'est la solution la plus radicale et est envisagée surtout pour celles qui ont un problème de cernes et d'affaissement des paupières. Ce phénomène entraîne une perte de souplesse de la peau et le tissu graisseux va alors stagner sur la paupière inférieure. Répondant au nom barbare de blépharoplastie, l'intervention consiste  alors à ôter ce surplus de graisse mal placée.

A la différence, lors de la technique hamra, le chirurgien va plutôt répartir plus équitablement ce tissu graisseux entre l'oeil et le nez pour plus d'harmonie. L'une ou l'autre des méthodes est de toute façon invasive et demande une procédure d'au moins 1h30.
 
Les injections
Le cerne creux demande au contraire un renflouement en graisses. Dans ce cas, le chirurgien va soit injecter de l'acide hyaluronique (qui est résorbable), soit procéder à une lipostructure en injectant de la graisse (le résultat est alors définitif).
 
Les micro-courants
Contre les cernes, le cellsbooster envoie un micro-courant qui va redynamiser l'échange intercellulaire.  Cette énergie permettrait ainsi de stimuler les fibroblastes qui augmentent le flux du collagène et de l'élastine. Une méthode moins invasive mais dont les résultats sont moins spectaculaires.
 
Le laser
Dans le domaine de l'esthétique, le laser est une méthode appréciée pour sa quasi-absence d'effets secondaires et les résultats satisfaisants. Ainsi pour les cernes, les rayons lumineux vont former des vibrations simultanées qui vont redynamiser l'afflux sanguin.
 
Les soins
Cernes ou pas, vous devez absolument choyer votre contour de l'œil. Pour cela, une à deux fois par jour, badigeonner le contour d'un sérum ou d'une crème spécifique. Le contour hydraté sera ainsi moins exposé aux rides, aux gonflements et aussi aux cernes. L'application demande tout un art : du bout des doigts, tapotez le contour puis avec le pouce et l'index vous presserez en haut du nez pendant 10 secondes. Enfin vous pouvez aussi légèrement pincer le haut de vos pommettes, pour avoir un teint plus dynamisé.
Les sérums se mettent généralement en dessous de la crème de jour. Vous pouvez aussi choisir des soins combinés anti-cernes + anti-poches + anti-rides pour une efficacité optimale.
 
Le maquillage
Si malgré toutes les précautions, vous avez le regard encore fatigué, vous n'avez alors pas d'autre solution que de camoufler ! Comme pour l'application de soin, la pause de l'anti-cerne suit le même rituel de tapotements. Soyez vigilante sur la quantité, car un surplus d'anti-cerne mal étalé pourrait donner l'effet inverse et faire ressortir les sillons. Appliquez l'anti-cerne plutôt après le fond de teint et visez bien en dessous du ras des cils. Pour fixer le tout, poudrez légèrement autour de l'œil. 
 
Les remèdes "home made"
- la chair d'un concombre frais et épépiné que vous appliquez sur un coton pour une pause d'environ 10 minutes
- deux glaçons enveloppés dans un gant à disposer sur les yeux
- les cotons imbibés d'eau de bleuet
- des sachets de thé refroidis

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience