• Beauté
  • Soins

Médecine esthétique : la folie du "vampire lift"

Article par , le 12/04/2012 à 15h46 , modifié le 12/04/2012 à 18h47 2 commentaires

En plein phénomène Twilight, True Blood les histoires de vampires et de suceurs de sang nous font frissonner... mais pas que ! Venue de NY, le lifting du vampire est-il en passe de supplanter les injections de botox et de collagène ? Explications.

Dans l'obsession de la quête de l'éternelle jeunesse et de la chasse à la ride, les chirurgiens esthétiques rivalisent d'ingéniosité et de nouveautés high tech pour séduire des femmes (et des hommes) toujours plus soucieux de lutter contre le temps qui passe.
La dernière technique à la mode aux USA ? Le vampire lift, le lifting du vampire, une technique qui repose sur l'auto injection de sang (PRP plasma riche en plaquettes). Concrètement, le médecin prélève un peu de sang qu'il vous réinjecte dans le visage. A la mode outre-Atlantique, ce procédé est censé booster le renouvellement cellulaire et stimuler la production de fibres de collagène.
Nouveauté anti rides - Comment ça se passe ?
Réalisé en cabinet médical, le lifting du vampire est censé donner des résultats au bout de 3 semaines et est à recommencer tous les ans. Le médecin prélève une petite quantité de sang (5 à 10 ml) ; traite le sang ainsi prélevé à la centrifugeuse afin de le purifier et d'extraire la fibrine et les plaquettes, avant de le réinjecter dans les zones à traiter.
Si aux Etats-Unis de célèbres médecins ne tarissent pas d'éloges sur cette technique et ses résultats qui améliorerait la texture de la peau et viendrait à bout des cicatrices d'acné ; en France les médecins esthétiques sont plus sceptiques.
Réalisé sans anesthésie, cet acte se veut naturel et n'excède pas les 20mn. 2 à 4 séances espacées de 2 semaines sont recommandées pour obtenir de bons résultats.
Bon à savoir : cette technique étant récente il est difficile d'avoir du recul sur ce geste médical. De plus les résultats ne sont pas immédiats, à la différence des injections de botox, il faut attendre 3 semaines.
Quels sont les risques ? Il n'y a pas de risque de transmission de maladie ou d'infection car il s'agit de notre propre sang. Toutefois, le procédé est déconseillé en cas de cancer facial, maladies sanguines et auto-immunes, traitements anticoagulants

Coût de la séance : 400 euros la séance... Comptez environ 1200 euros pour un résultat optimal

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience