• Beauté
  • Soins

Les vertus beauté de la datte

Article par Lorelei BOQUET-VAUTOR , le 12/08/2013 à 10h33 , modifié le 12/08/2013 à 10h34 0 commentaire

Les pays du Maghreb en raffolent pour sa capacité à donner un goût sucré à leurs desserts. Mais la datte recèle bien d'autres vertus, favorables à notre beauté et notre santé.

Le dattier du désert : un modèle de résistance
Niché au cœur du désert, le dattier du désert parvient sans peine à survivre, malgré des conditions climatiques hostiles (grandes variations de température, vent...) grâce à sa faculté inégalable d'adaptation. Très puissant, son système racinaire s'agrippe dans le sol pour gagner en résistance et pouvoir puiser les ressources de la terre en profondeur (jusqu'à 7 mètres). Prévoyante, la plante n'est jamais en carence puisqu'elle se constitue des réserves hydriques et lipidiques qui lui permettent de survivre jusqu'à 2 ans sans eau.
 
La datte : le miracle du désert
Riche en polysaccharides, la datte est utilisée par les pays du Maghreb pour sucrer plats et desserts. Elle est l'un des ingrédients phares de la région. Mais outre ses qualités culinaires, la datte est aussi très appréciée en cosmétiques. Les guérisseurs africains s'en servent en effet pour soulager rhumatismes et céphalées, guérir la lèpre, le diabète et le cholestérol.
Son amande est riche en acides gras essentiels, en acides aminés, en  protéines et en céramides. Des composants qui sont exactement les mêmes que ceux qui constituent la fibre pilaire. Elle est donc capable de redonner de la vitalité, de la douceur et de la force aux cheveux secs, abimés ou cassants.
On peut également tirer de sa pulpe une substance riche, idéale pour produire des savons nourrissants. Au Sahara occidental, les jeunes femmes, non sans une certaine originalité, utilisent la couleur jaune du fruit comme pigment pour se maquiller les paupières.
 
Un projet solidaire autour du dattier du désert
Le dattier du désert est un petit arbre épineux que l'on trouvait à l'origine tout le long de la ceinture de l'Afrique subsahélienne. Mais la région a connu un appauvrissement croissant de ses richesses et de ses habitants suite aux grandes sécheresses qui ont eu lieu dans les années 70-80 et la surconsommation des végétaux par les troupeaux de bétail. Pour la faire revivre, l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade a mis en place le projet de la Grande Muraille Verte en 2004. Depuis lors, l'objectif est d'édifier une ceinture végétale de 7000km de long et 15 de large (de Dakar à Djibouti).
Plusieurs espèces végétales ont été sélectionné (et parmi elles le dattier du désert) pour leur capacité à résister dans le désert et y sont replantées. L'objectif étant de permettre aux populations de se réapproprier l'espace, d'y développer des activités dérivées (denrée alimentaire pour les humains et les animaux, bois de chauffe, actif pour le travail de la soie et du coton, usage médicinal et cosmétique...) et d'en tirer profit tout en protégeant l'environnement.  
En plus des 11 pays participant à l'opération, cette dernière a aussi séduit l'Institut Klorane (Groupe Pierre Fabre) qui tire des végétaux les actifs-soins de ses produits capillaires. La marque possède notamment une gamme de trois produits à base de dattier du désert. Pour l'achat d'un de ces produits, 1.50 euros sont reversés à l'association afin de pouvoir soutenir les plantations. Mais l'Institut soutient également la recherche scientifique autour des bienfaits de la plante et l'éducation des populations pour développer les conditions de vie, convaincu que c'est par l'éducation que la région va tirer ses propres capacités de développement.

 

Gamme au dattier du désert, Klorane
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience