• Beauté
  • Soins

L'épilation à la lumière pulsée : quésaco ?

Article par , le 30/04/2013 à 18h01 , modifié le 08/01/2015 à 18h16 0 commentaire

L'épilation à la lumière pulsée semble avoir révolutionné le combat contre les poils. Maintenant, on peut même la pratiquer chez soi. Mais en quoi consiste exactement ce type d'épilation ? Plurielles fait le point.

Depuis quelques temps, on voit apparaître de nouvelles façons de s'épiler sans pour autant subir une torture épidermique. L'une de ses techniques en vogue est l'épilation à la lumière pulsée. Plus pratique et moins onéreuse que l'épilation au laser parce qu'elle se pratique depuis sa chambre, ou sa salle de bain, elle s'inscrit dans la catégorie des épilations sans douleur et longue durée.

Comment ça marche ?
Le principe de base est que la lumière émise par l'épilateur est absorbée par le poil. Cette lumière atteint 70°C et détruit ainsi le poil et seulement le poil. Le but étant qu'au final, celui-ci ne repousse pas ou quasiment pas. Le pigment du poil qui lui donne sa coloration va être chauffé et transmettre cette chaleur au bulbe pileux, qui va donc être détruit. Cette technique varie de l'épilation laser car le spectre d'émission de la lumière est plus large et donc il y a plusieurs longueurs d'ondes au lieu d'une seule pour le laser. La lumière est distribuée par pulsations.

On fait comment à la maison ?
Deux à trois jours avant l'utilisation de l'épilateur à la lumière pulsée, il faut que les poils aient été rasés. En effet, plus le poil est dru et foncé plus il sera repéré facilement par la lumière et plus la technique est efficace. Il faut par ailleurs impérativement protéger ses yeux avec des lunettes et appliquer un gel qui permet une transmission optique (un peu semblable à celui appliqué lors d'une échographie).

Est-ce que ça marche vraiment ?

Il faut en moyenne utiliser sept fois l'épilateur à lumière pulsée pour voir des effets durables. En théorie, ce type d'épilation empêche jusqu'à 90% de la repousse des poils. Selon les appareils, on considère qu'une épilation une fois par mois sur douze mois permet une destruction de tous les poils. A noter que les appareils disponibles sur le marché n'ont pas la même puissance que ceux utilisés par un dermatologue. Il faut donc compter sur une utilisation plus longue pour véritablement voir des résultats.

Précaution obligatoire !

L'épilation à la lumière pulsée nécessite les mêmes précautions qu'une épilation au laser. Il est donc préférable de consulter un médecin avant d'envisager ce type d'épilation. Par ailleurs, attention aux grains de beauté et aux peaux abimées. Tout le monde ne peut pas prétendre à l'épilation à la lumière pulsée. En effet, le principe de cette lumière visant la mélanine donc la pigmentation du poil, il faut que celui-ci soit bien visible et bien différencié de la couleur de l'épiderme. Il est donc déconseillé aux peaux noires et mates ou encore aux poils blonds et roux d'avoir recours à cet épilateur.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience