J'ai testé, je fabrique ma crème bio moi-même

Article par , le 24/02/2012 à 16h19 , modifié le 24/02/2012 à 17h32 0 commentaire

La vague bio qui a submergé nos salles de bains a également entraîné un autre phénomène : le développement des cosmétiques faits maison. Mais en vrai, ça donne quoi ?

Pourquoi fabriquer sa crème soi-même ?
Alors que de plus en plus d'actifs présents dans nos crèmes font débat , fabriquer son soin soi-même permet une véritable transparence et une traçabilité des ingrédients utilisés dans la crème hydratante que l'on va mettre sur sa peau. Cela permet également d'avoir un soin très concentré en actifs et contenant jusqu'à 80% d'ingrédients bio, issus de l'agriculture biologique ou de la chimie verte.

Comment faire ?
N'étant pas douée pour la cuisine (mon frigo me sert plus à stocker mes vernis que mes bons petits plats), je ne veux pas me lancer dans l'aventure des cosmétiques faits maison sans une petite formation avant. Faire sa tambouille beauté nécessite en effet de prendre quelques précautions, notamment question hygiène, pour éviter de contaminer son soin avec des bactéries ou niveau proportion des actifs. On veut un cocktail soin pas explosif. Parce que je tiens à ma peau, je prends donc rendez-vous chez Heliocosm, une nouvelle marque de biocosmétiques frais qui propose des ateliers pour apprendre à faire ses soins bio soi-même. J'ai choisi de commencer tout doucement avec un cours pour réaliser le Beurre Corporel Tutti Frutti.
Visuel je fabrique ma crème bio HeliocosmJe pénètre dans la boutique et me retrouve plongée au milieu de petites balances, béchers, bains marie et mélangeurs. Ambiance petit chimiste. J'enfile mon tablier, me nettoie bien les mains et la préparation peut commencer.
Le beurre est composé de plus de 15 ingrédients : huiles végétales de grenade bio, avocat, noyaux d'abricots, beurre de karité bio, aloé vera, acides gras, acide hyaluronique, glycérine, conservateur et parfum. Pour un soin nourrissant et anti-oxydant. Mais il existe une formule simplifiée pour la recette à faire chez soi.

Je commence par réhydrater l'acide hyaluronique avec de l'eau d'orange bio avant de laisser reposer la préparation. Je passe ensuite à la phase huileuse qui consiste à ajouter toutes les huiles végétales et le beurre de karité (les actifs « gras ») dans le même bécher, le tout sous la supervision du formateur. 10 gouttes, 2 g... : il s'agit d'un travail de précision et j'ai souvent la main lourde. Petit à petit, j'apprends donc à mieux doser. On passe ensuite à la phase aqueuse (toutes les crèmes sont composées d'une phase huileuse et d'une phase aqueuse). J'ajoute dans un autre bécher aloé vera, eau d'orange bio, glycérine, extrait de CO2 de framboise puis de grenade. Ensuite, je mélange cette préparation aqueuse avant d'y ajouter l'acide hyaluronique. Les deux béchers vont ensuite cuisiner au bain marie pendant 3 minutes, à part mais à la même température.

On mélange enfin les deux phases délicatement (étape importante, si on se rate, le beurre ne prendra pas et notre soin ne ressemblera à rien).
Une fois les deux phases réunies, on y ajoute les principes actifs (anti-âge, repulpant), ces ingrédients fragiles ne supportent en effet pas la chaleur. Quelques gouttes de conservateur et d'un délicieux parfum au bonbon et notre beurre pour le corps est prêt à être versé dans son joli pot noir. Le travail n'est pas encore fini, il faut ensuite le laisser reposer 48 h afin qu'il durcisse et prenne forme mais mon travail pour la journée est terminé. Pour la non cuistot que je suis, je me suis quand même débrouillée comme une chef. Certes, il me faudra sûrement encore quelques cours pour devenir une vraie pro de la cuisine beauté mais, en attendant, je vais profiter de mon beurre home made l'esprit rassuré car je sais exactement ce qu'il y a dedans.

Heliocosm
25 rue Hérold, Paris 1er
01 42 36 86 67

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience