• Beauté
  • Soins

Après la BB et la CC Crème, voici venue la EE Cream !

Article par , le 26/06/2013 à 15h55 , modifié le 26/06/2013 à 15h58 0 commentaire

Non vous ne rêvez pas. Après la BB Crème et la CC Crème, la EE Cream (Energy Enhancer) devrait bientôt débarquer dans l'Hexagone.

On avait d'abord eu la BB Crème (produit devenu un des indispensables à toujours avoir dans sa salle debain), puis la CC Crème (qui commence à se faire une place dans le cœur des femmes). Aux Etats-Unis et en Asie, on avait même eu la DD Cream, comprendre Daily Defense Cream, soin inconnu en France mais qui existe bel et bien. On s'apprête maintenant à accueillir la EE Cream, EE signifiant Energy Enhancer. Le principe ? Rassembler toutes les qualités des précédentes crèmes à lettres alphabétiques et y ajouter un entretien du capital vitalité de la peau. Comment ? En corrigeant les ridules, en hydratant (encore et toujours) et en améliorant comme jamais l'élasticité de la peau. En gardant bien évidemment la dimension « unification du teint » et « bonne mine assurée ».

En termes d'ingrédients cette EE Cream contiendrait de la glycérine qui lutte contre le dessèchement de la peau ainsi que du tocophérol E, un puissant anti-oxydant qui permet de lutter contre le vieillissement de la peau tout en aidant la peau à retrouver toute sa fermeté et son élasticité. Enfin, parce que pour un teint parfait, il est essentiel de faire le plein de vitamines, la EE Cream contiendrait également du palmitate d'ascorbyle, une substance qui agit comme de la vitamine C. Le mode d'utilisation de ce soin (seul ou avec une BB et/ou une CC crème) est pour l'instant inconnu. Et cela ne risque pas de changer avant 2014, date à laquelle ce produit miracle est supposé arriver sur le marché français.

Dans l'éternelle quête de la crème parfaite en tout cas, la EE Cream semble être, sur le papier du moins, une sorte de Graal... Pourvu qu'on ne fasse pas tout l'alphabet.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience