• Beauté
  • Maquillage

Le henné, mode d'emploi

Article par Karima PEYRONIE , le 30/06/2009 à 18h14 , modifié le 09/07/2009 à 12h17 0 commentaire

Chouchous de la femme orientale de tout temps, les feuilles du henné (plante du paradis selon l'Islam) offrent de multiples vertus entre ornement, teinture, baume, masque...Petit tour d'horizon de cet ingrédient qui fait bien des miracles depuis des millénaires.

L'origine

Même si on reconnaît le henné par sa forme en poudre, il ne faut pas oublier qu'il provient avant tout d'un arbuste qui offre des feuilles teintées rouge et jaune. On retrouve généralement cette plante au Maghreb même si son histoire a traversé les frontières et les siècles. Ce colorant aurait même été retrouvé dans les momies d'Egypte, une civilisation qui a su travailler les végétaux pour extraire les meilleurs colorants. Dans la pratique, le tatouage au henné a été utilisé dans le bassin Mésopotamien et s'utilisait déjà dans les célébrations de mariage. En Chine et au Vietnam les feuilles étaient utilisées sur les cheveux, les ongles et ...les dents ! Un peu amer, tout de même ?

Pour le corps

Plus qu'un secret de beauté, le henné accompagne toute la vie d'une femme arabe.  Et pour cause lorsqu'on connaît tous les bénéfices de la poudre magique ! D'abord sur le corps, appliqué en masque, il purifie et nettoie la peau en profondeur. Les pieds transpirants sont également un lointain souvenir grâce à un simple masque au henné. Et que dire des propriétés astringentes et antifongiques. On utilise la pâte également sur les mains et ongles, car au-delà de son effet colorant (enfin un vernis à ongle qui ne s'effrite pas !), elle permet de soigner les ongles incarnées ou mycoses. En bref, chaque femme orientale garde sous la main la potion qui, de plus, est très simple d'utilisation : mélangez deux cuillères de poudre de henné (ou feuilles réduites), un peu d'eau, une cuillère de jus de citron et, pour les mieux équipées, de l'eau de fleur d'oranger qui adoucira la senteur. La pâte doit être onctueuse et facile à étaler. N'oubliez pas qu'après chaque masque, vous vous laverez bien les mains, si vous ne voulez pas les avoir toutes orangées. En revanche, en été, on plébiscite cette teinte qui colore légèrement la peau pour un enveloppement ne dépassant pas l'heure. De l'autobronzant 100% naturel !

Pour les cheveux

C'est l'utilisation la plus fréquente et aujourd'hui de nombreux coloristes ajoutent des extraits de henné pour garantir une couleur brillante et résistante. Les puristes préféreront utiliser le henné naturel, soit celui qui colore les cheveux entre l'auburn et le roux, selon la carnation naturelle du cheveu. Autant être sure de soi pour la teinte, car la coloration dure jusqu'à neuf mois ! De plus, vous pourrez difficilement vous en débarrasser  car le henné supporte mal les solutions chimiques, qui pourraient fragiliser le cheveu voire le casser. L'option la moins radicale reste alors le henné neutre qui correspond à un soin, et donc apporte tous les bénéfices de la plante sans colorer. Comme un masque après-shampoing, il suffit juste de laisser poser une vingtaine de minutes pour retrouver une chevelure brillante et fortifiée ; particulièrement recommandé pour réguler le sébum des cheveux gras.

Et spirituellement

La plante sacrée est présente dans tous les rituels d'une femme orientale. Dès la naissance, on applique quelques gouttes dans la main du nouveau-né et elle protégerait du mauvais œil et mauvais esprits. Lors d'un mariage, elle apporte bénédiction et fertilité aux jeunes mariés. Toute une cérémonie du « henné » est même consacrée, que l'on retrouve aussi dans les cultures hébraïques et indiennes. Pendant les périodes de jeûne et de fêtes religieuses, elle est synonyme de prospérité et de chance chez les familles. Mais toutes ces superstitions restent éloignées des fashionistas qui adorent se tatouer le corps de quelques motifs sitôt les beaux jours venus. Un tatouage éphémère et au graphisme ethnique qui fait des ravages ces dernières années. En parlant "ravage", restez vigilantes, car certains colorants noirs mélangés au henné peuvent apporter des allergies. Enfin, dernier bénéfice, et non des moindres : l'odeur suave serait aphrodisiaque chez les hommes... À bonnes entendeuses !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience