• Beauté
  • Maquillage

La saga des vernis Dior : 50 ans de couleurs et de luxe

Article par , le 12/07/2012 à 17h11 , modifié le 12/07/2012 à 17h32 0 commentaire

Avec le développement du marché de la cosmétique couture, le vernis à ongles est devenu un accessoire de mode, aussi indispensable qu'un it bag. Retour sur les 50 ans des vernis Dior.

Happy Birthday to you !!!! Cette année, le vernis à ongles Christian Dior fête son anniversaire. Un anniversaire en grande pompe, pour fêter les bougies de cette accessoire de mode, qui a fini par détrôner le rouge à lèvres dans le coeur de la femme élégante. Et si pour l'été, Dior a fait le pari des couleurs acidulées pour ses collections Croisette et Summer Mix, l'histoire de la maison est inextricablement liée à ses vernis.

Un peu d'histoire...
Lancé en 1962 avec une campagne d'affiche illustrée par René Gruau, le vernis bénéficie d'un lancement en grande pompe sous le slogan " Du côté de chez Dior, il manquait un vernis à ongles, le voici !".... 50 ans après, les as du marketing inventent des collections capsule et des noms évocateurs (Acapulco, Riviera pour ses vernis).
Arme de séduction massive, le vernis vient parfaire le célèbre "look Dior". Et si au départ la collection se compose d'un blanc et de trois rouges, celle-ci s'étoffe rapidement. Grâce aux pigments organiques qui viennent s'ajouter à la composition du vernis, les rose et les orange arrivent dans la collection. Et dès 66, les rouges à lèvres et les vernis sont pensés en duo, comme le prolongement du New Look cher à Monsieur Dior.

1967 : nouvelle nouvelle innovation avec le vernis Ultra Dior et son effet nacré, à croquer... 

1967-1979, l'ère Serge Lutens, où quand la beauté rejoint la vision de la mode. Explosion de textures, de matières, de couleurs... Les Nacres vénitiennes », « Les Intenses » ou encore « Les Aventureux » autant de noms évocateurs pour des vernis pensés comme des collections.
Année 80, l'ère des Working Girl et des innovations encore... C'est le début de la french manucure, une tendance symétrique aux tons acidulés des années 90. 1997 signe le succès d'un vernis blanc et le choc technicolor et anticonformiste des vernis « Baby Blue », « Bleu Vinyle », « Orange Plastique », « Ultra Violet » ou encore le célèbre « Noir Carbonne ». Des coloris totalement provocants et vibrants pour une femme émancipée.
1999, une étape clé avec le lancement de la ligne Diorific, véritable prouesse technologique en matière de brillanceet de tenue.

En 2002, c'est la ligne de vernis Dior Addict qui crée la surprise offrant des couleurs lumineuses, plus intenses que jamais.
En 2007, le packaging que nous connaissons encore aujourd'hui est créé : flacon transparent et bouchon gris métallique signent une esthétique épuréeet chic. Le vernis devient un accessoire de luxe à part entière, ce qu'atteste en 2010 la trilogie de vernis Gris City en 2010, vus lors des défilés couture.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.

de Beauté
logAudience